Blog de Jean-Patrick BOLF, coureur solidaire !

Blog de Jean-Patrick BOLF, coureur solidaire !

Compétitions 2010


Compétitions 2010

12) Dimanche 05/12/2010, 0h00 : La 57ème SaintéLyon. Raid nocturne de 68 km, entre Saint Etienne et Lyon, au travers des Monts du Lyonnais, avec 1 330 m de dénivelé positif et 1 700 m de dénivelé négatif.

 

Une édition très spéciale !

 

Cette année, malgré une inscription initiale à la Pasta-Party prévue par l'organisation, je prends mon repas d'avant course, avec mon frère Pierre, inscrit pour sa 1ère SaintéLyon en individuel, au restaurant le Flore, à deux pas du Palais des Sports, en compagnie de plus de 150 membres du site Kikourou. Ambiance conviviale et repos d'avant course dans un cadre beaucoup plus calme que les années précédentes dans la halle du Palais des Sports….

 

Avec près de 11 000 inscrits (dont 6000 en individuel, un record !), forcément, cela fait du monde sur la ligne de départ, malgré le départ décalé de 2 heures cette année pour les équipes relais !

 

Bien équipé pour supporter le froid intense (il fait alors -10°) et bien positionné près de l'arche de départ, nous partons avec des conditions météo relativement clémentes : ciel dégagé,  pas de vent). La neige, tombée en abondance dans les jours précédant la course, est bien au rendez-vous de cette SaintéLyon 2010, une fois le début du parcours sur route terminé. Elle ralentit inévitablement l'allure de tous les coureurs. Ainsi, les ravitaillements de St Christo en Jorez et Moreau seront atteints avec 10 mn de retard. Non encore habitué à courir sur la neige, le froid intense et la nuit aidant, Pierre commence à « tirer la jambe ». Il a mal à l'aine coté droit et doit se résoudre à marcher plus qu'il ne faut… 3 km avant Ste Catherine, nous rencontrons un énorme bouchon du à un passage très technique dans de la neige très poudreuse, sans consistance, obligeant tous les coureurs à avancer très prudemment. Un peu plus loin, la neige étant de plus en plus glissante, je m'arrête pour mettre mes chaines Yaktrak sous les semelles de mes chaussures. 6 mn d'arrêt, quand même ! Beaucoup de concurrents me doublent, mais je sais que je les rattraperais plus loin ! Mon frère a de plus en plus de mal à l'aine et décide d'arrêter au ravitaillement de Ste Catherine, n'ayant plus le mental pour finir les 38 kms restants.

 

Après un arrêt d'environ 12 mn et avec un retard de l'ordre de 36 mn par rapport à l'an dernier, je repars donc seul à l'assaut de cette 2ème partie de course qui va s'avérer plus difficile et beaucoup plus technique que la précédente. En effet, la neige est omniprésente, très compacte, gelée et très glissante. Tous les coureurs galèrent dans les montées et encore plus dans les descentes où les glissades provoquent beaucoup de chutes, la plupart sans gravité. Je constate également cette année beaucoup d'abandons sur les différents ravitaillements. Seuls les rares coureurs équipés de chaines comme moi arrivent à courir à peu prés normalement, dans les montées comme les descentes. Je double sans arrêt, et ma petite foulée fait des ravages dans les descentes (mon terrain de jeu préféré) où je dépasse à chaque fois des centaines de coureurs. Bénies soient mes chaines ! Je me surprends même à rattraper et à doubler des coureurs en relais, forcément plus frais que moi, mais pas du tout à l'aise sur ce terrain difficile. Cette facilité de course, essentiellement due à mon expérience accumulée lors des 4 Trails Blancs de Serre-Chevalier et à mes chaines Yaktrak, me donne des ailes et les ravitaillements de Soucieu en Jarrest et Beaunant sont atteints dans un temps inférieur à l'année dernière. Je suis maintenant dans la célèbre montée de l'Aqueduc de Beaunant. Il est maintenant 9h du matin. J'appelle mon ami Jean-Michel qui, comme l'an dernier, doit me retrouver à l'arrivée. Finie la neige, j'enlève donc mes chaines qui m'ont tant aidé ! Après la dernière montée de Sainte-Foy les Lyon, c'est la descente vers Lyon.

 

Les derniers km sont difficiles car je retrouve de la neige gelée et du vent de face sur les quais de Saône. Néanmoins, je ne lâche toujours pas. Même si mon allure a baissé, je continue à doubler régulièrement des groupes de coureurs et beaucoup de marcheurs partis de Ste Catherine. Vient la convergence Saône-Rhône. Plus que 3 km… Je rappelle Jean-Michel et mon frère Pierre pour leur annoncer mon arrivée vers 10h25. Je continue à doubler.

 

Dernière ligne droite. Je pars en sprint pour doubler encore quelques concurrents. Dernier virage pour rentrer dans le Palais des Sports. J'accélère encore, je suis à fond ! L'arche d'arrivée, le crépitement de la puce ! ca y est, c'est fait ! Je suis encore une fois finisher en 10h23 ! Je n'en crois pas mon chrono. 12mn de moins que l'année dernière sur cette 2ème partie, avec 1 km de moins, il est vrai ! Malgré les conditions extrêmes, j'ai réussi à maintenir mon rythme de course, sans rencontrer de difficultés particulières et en n'étant pas trop éprouvé par cette épreuve. Autre point surprenant pour cette 5ème participation à la SaintéLyon : Les 2 litres de ma boisson énergétique maison de mon camelbag, avec les boissons prises lors des différents ravitaillements (coca-cola, soupe, thé chaud, boisson isotonique), auront suffi à assurer mon autonomie sur tout le parcours… Temps réalisé : 10h22'59''- Classé 2730ème sur 4044 arrivants et plus de 5500 partants.

 

SaintéLyon 2010 :

 

        Une course d'anthologie

        Diaporama des plus belles photos

        Vidéo des plus beaux moments

 

 

11) Dimanche 07/11/2009, 10h00 : 2ème Grenoble Ekiden (38). Marathon en équipe de 6 relayeurs. Parcours très roulant, organisation impeccable, ambiance conviviale, 500 équipes engagées dont la moitié feminines et beaucoup d'étudiants, beaucoup de spectateurs. Pour ma part, un mois après les 24 Heures de Grenoble, la performance ne pouvait pas déjà être au rendez-vous (+ 3mn par rapport à un chrono similaire lors du Cross Inovallée à Montbonnot, une semaine avant les 24 Heures), mais les sensations étaient bonnes, malgré les conditions météo exécrables (les 3 derniers relayeurs dont je faisais partie ont couru leur relais intégralement sous la pluie et une grande partie façe au vent) ! Temps réalisé : Equipe Just in time (Sopra group) 3h12'41" - 129ème sur  461 équipes classées - JP Bolf / Relayeur 5 km : 25'00"

 

 

10) Samedi 09 et Dimanche 10/10/2010 : Les 24 Heures de Grenoble, Parc Paul Mistral  à Grenoble (38), sur un circuit de 1,044 km ultraplat avec 65% de bitume et 35% de stabilisé. Mon Défi annuel !

 

Le récit de cette fantasique expérience partagée avec toutes ma famille, mes amis, les accompagnateurs (adultes et enfants) au profit de l'association Enfants du Tamil Nadu est en cours de rédaction... Patience !

 

 

9) Samedi 02/10/2010, 10h00 : Cross Inovallée de Montbonnot (38). 7,24 km.  4ème participation à ce cross sympathique, au parcours quasiment plat, tracé dans la Zirst de Montbonnot et remontant le long de l'Isère. Course effectuée avec mon frère Pierre sur un rythme soutenu, malgré la proximité des 24 Heures de Grenoble la semaine suivante. Avec une allure de 4'34'' au km et une FC moyenne de 92%, j'ai non seulement progressé depuis ma dernière participation à ce cross en 2007 (6,29 km, allure identique mais une FC moyenne de 95%), mais également par rapport à ma participation au Marathon Ekiden en novembre 2009 (5 km, allure de 4'45'' au km et une FC moyenne de 92%). L'entraînement accumulé depuis une année pour les 24 Heures de Grenoble (et notamment le fractionné en VMA) porte ses fruits et ce résultat encourageant me laisse penser que je suis prêt maintenant pour les 24 Heures… Temps réalisé : 33'03"

 

 

8) Vendredi 27/08/2010, 10h : La CCC (Courmayeur - Champex - Chamonix), petite sœur de l'UTMB, avec environ 98 km et 5600 m de D+ et un temps de course limité à 26 h maxi. Mon temps prévu de course : Entre 22 h et 24h, ce qui constitue mon plat de résistance à titre d'entraînement pour les 24 Heures de Grenoble le 9 et 10/10/2010 !

 

A 2h10 du matin, le samedi 28/10/2010, la course est stoppée par l'organisation ! 

 

 

Retrouvez l'ambiance de la course, le parcours, ... au travers du récit. Cliquer ici...

 

 

Diaporama de photos prises sur le parcours de la CCC 2010…

 

 

Pour agrandir, double-cliquer sur une des photos, puis cliquer sur "Plein écran (en haut à gauche du nouvel écran affiché)

 

 

7) Dimanche 15/08/2010, 10h00 : 26ème Alpe21 - Montée pédestre de l'Alpe d'Huez (38). La montée mythique du Tour de France cycliste, mais en course  pied, avec ses célèbres 21 virages sur 13,8 km et 1 085 m de dénivelé positif. Conditions idéales cette année, avec une température de 15° au départ et un ciel qui s'éclaircit. Effectuée à titre d'entraînement pour la CCC, je pars à mon allure, me laissant doubler sans mot dire sur les premiers kms. Malgré mes 4 séances d'entraînement effectuées cette semaine dont une en fractionné long, mes sensations sont bonnes et je monte bon train avec une fréquence cardiaque moyenne qui oscille entre 85 et 87%. Dès le 5ème km, je commence à rattraper et à doubler des coureurs sûrement partis trop vite, et je continue maintenant à doubler régulièrement. Virage N°3, environ 3 km avant l'arrivée, le ciel s'assombrit laissant échapper quelques gouttes de pluie furtives, la température chute, il est temps d'arriver ! Je ne mollis pas malgré la raideur de la pente qui s'accentue légèrement dans les derniers lacets… Photo au Virage N°2. Je double encore 2 coureurs, puis un couple en VTT qui galère. L'arrivée approche ! C'est à ce moment que je suis rattrapé et dépassé par 2 coureurs que j'avais réussi à garder à bonne distance depuis 7 à 8 km. Un dernier coureur est rattrapé avant la dernière ligne droite de l'arrivée et je lance mon sprint final. Ouahou ! J'ai gagné 7 mn sur l'année dernière et je ne suis même as fatigué ! Je suis super content car cela est très encourageant pour la CCC qui approche à grandes enjambées ! Temps réalisé : 1h45'47" - Classé 167ème sur 221 arrivants.

 

  Cliquer sur la photo pour l'agrandir...

 

 

 

6) Dimanche 04/07/2010, 9h30 : Cross du Pain à Brié et Angonnes (38). 10 km pour 240 m de dénivelé positif.  3ème participation à ce cross sympathique, ni trop court, ni trop long, avec un parcours renouvelé pour cause de travaux qui nous fait passer dans le village de Herbeys, sa mairie, son château et où je retrouve Chantal et Denis, amis de longue date, qui feront ainsi un petit bout de course à mes cotés…  Toujours en entrainement pour la CCC, je contrôle de bout en bout ma fréquence cardiaque (FC moyenne de 88%) et je double, sur le dernier tiers du parcours, nombre de coureurs qui m'avaient doublé dès le début. Temps réalisé : 56'42"

 

 

5) Dimanche 06/06/2010, 8h30 : 1er Maratrail de Lans en Vercors (38).

Annoncé initialement pour 42,5 km avec 2 000 m de dénivelé positif, c'est en fait 46,5 km et 2 185 m de D+  (en effet, l'alpage de la Molière accueillait la veille de la course son troupeau de génisses et le risque était grand que les vaches, déstabilisées par cette transhumance récente, emboitent le pas aux concurrents sur ce passage)  qui attendaient les quelques 90 coureurs inscrits à cette première édition de ce tout nouveau Maratrail offrant en cadeau les plus beaux panoramas du plateau du Vercors. Jugez plutôt ! Le col de la Croix Perrin, les crêtes de la Molière, le plateau du Sornin, le barrage d'Engins, la remontée, via le pas du Curé, vers Saint Nizier puis vient la pièce maîtresse de la journée, avec l'ascension du célèbre Moucherotte culminant à plus de 1 900m, avant de redescendre, par le pas de la Tinette, vers le point de départ à Lans en VercorsCompte-tenu de mes temps réalisés sur le Trail du Pic St Michel et de la MERRELL SKY RACE en 2009 et de leur distance et dénivelé respectifs, je prévoyais un temps de course de 6h25 (7h avec le rallongement) pour cette épreuve planifiée à titre d'entraînement pour la CCC. Accompagné de mon frère Pierre qui bouclait là, au prix d'une grande fatigue, son 1er grand trail, il m'aura fallu 8h42, pour venir à bout, dans un relatif état de fraicheur, de cette très belle et néanmoins exigeante course !

 

Retrouvez toutes mes impressions de course en lisant le récit détaillé. Cliquez ici...

 

Retrouvez également les commentaires de ce récit sur Kikourou. Cliquez ici...

 

Diaporama des photos réalisées lors de cette course...

 

 

Pour agrandir, double-cliquer sur une des photos, puis cliquer sur "Plein écran"

 (en haut à gauche du nouvel écran affiché)

 

 

4) Dimanche 09/05/2010, 9h00 : 22ème Cross de la Foire - Quaix en Chartreuse (38). 16 km, avec 650 m de dénivelé positif.  Bonnes conditions météo, très joli parcours où les montées et descentes s'enchainent régulièrement avec, en même temps, des alternances de route et de chemins. De beaux passages en forêt avec de belles descentes (attention aux glissades sur les parties humides !). Bref, un petit bijou, déroulé en entraînement, sans trop forcer, avec malgré tout avec une longue descente au 8ème km effectuée trop rapidement, ce qui m'a handicapé par manque de "jus" sur la 2ème moitié de la course, et provoqué des courbatures post-course !  Temps réalisé : 1h53'59"

 

 

3) Samedi 01/05/2010, 9h30 : 10 km de la Ronde du Muguet à Fontaine (38) pour ma quatrième participation à mon 10 km de référence annuelle. Temps quasi-identique à celui de l'année dernière, avec une fréquence cardiaque en baisse (91% au lieu de 92% de la FCM). La gestion des courses courtes continue à s'améliorer ! Temps réalisé : 49'01"

 

 

2) Dimanche 11/04/2010, 8h45 : 34ème Marathon de Paris, « l'épreuve Capitale ». Pour mon 9ème marathon dont mon 7ème à Paris, mon objectif cette année est double : chronométrique en visant pour la 4ème année consécutive un temps de 3h45, et abaissement de ma FCM (fréquence cardiaque moyenne) pour la ramener à 83% (151 pulsations par minute)  au lieu des 86 à 87% des éditions précédentes ! Résultat : Avec un début de course géré « aux petits oignons », une météo favorable et une température idéale, ce double objectif n'a été que partiellement atteint. Après un 1er semi réalisé avec une FCM à l'objectif (82% cette année pour 87% l'an dernier), mais avec un retard de 5' sur mes prévisions, le 2ème semi, bien que couru plus vite qu'en 2009, voit s'accroître le retard de 17' supplémentaires, une légère baisse de rythme étant constatée à partir du 31ème km, me privant ainsi de l'objectif chronométrique de 3h45. Grâce à la gestion rigoureuse de ma FCM, je termine ce 9ème marathon, sans difficulté particulière et dans un bon état de fraicheur…

Comme vous pourrez le constater sur le tableau comparatif ci-joint, je signe néanmoins, avec un temps de 4h07'14'', mon 3ème meilleur chrono, après mon record établi en 2008 avec 3h55'55'', temps certainement dû à la cure de 8 semaines de VOMaxine effectuée juste avant le marathon (ce produit, sensé améliorer ma VO2Max, même s'il ne m'a pas apporté l'effet escompté avec un gain attendu de 10% sur mes performances, a très certainement permis d'améliorer le chrono 2008). Quant au 2ème meilleur chrono établi en 2006, avec 4h04'22'', il doit donc être considéré aujourd'hui comme mon temps de référence à améliorer…

 

En synthèse : L'objectif d'abaisser ma FCM à 83% a été atteint et j'ai amélioré mon temps de l'an dernier de 2mn. L'objectif de 3h45 actuellement hors de ma portée doit être remplacé par un objectif plus réaliste (moins de 4h), et pour ce faire, il me faut encore abaisser ma FCM à 80%, afin d'éviter l'inévitable baisse de rythme constatée dans le 2ème semi.

Temps réalisé : 4h07'14" - Classé 16674ème sur 31566 participants et 30815 arrivantsLe diplôme 2010 !

 

 

 

1) Dimanche 10/01/2010, 8h45 : 9ème  Trail Blanc de Serre-Chevalier (05) : Avec ses 30 km de poudreuse et ses 680 m de dénivelé positif, cette nouvelle édition de cette grande classique des trails sur neige fût particulièrement difficile pour tous les participants. Malgré une température relativement clémente (seulement -5° par rapport aux -15° de l'édition 2009), la poudreuse, tombée en abondance les jours précédents, a rendu les appuis extrêmement fuyants... Doublé par plusieurs coureurs dans les montées, je les rattrape dans les descentes, grâce à mes chaines Yaktrak qui me confèrent malgré tout une bonne tenue à vitesse élevée...  

Temps réalisé : 5h14'19"

 

 

Diaporama de photos prises par Philippe Chapé et Jean-Pierre Mosnier le jour de la course…

 

   

 

Pour agrandir, double-cliquer sur une des photos, puis cliquer sur "Plein écran" (en haut à gauche du nouvel écran affiché)

 

  

Accueil     Accueil Compétitions     Compétitions 2011     Compétitions 2009

 

Dernière mise à jour le 12/04/2011


11/01/2010
0 Poster un commentaire

Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser