Blog de Jean-Patrick BOLF, coureur solidaire !

Blog de Jean-Patrick BOLF, coureur solidaire !

Accueil

 

Vendredi matin 21 août 2015 à 8h00, Palais des Sports de Grenoble - #Ut4M2015 Vercors : Ce fût long, mais ce fût bon ! Que du plaisir malgré la durée et quelques crampes... Voici le compte-rendu de cette longue journée…

 

FB_IMG_1439555585757.jpg

La course :

  • 8h02, le Départ : La météo est au top, l'ambiance est "bon enfant" devant le Palais des Sports de Grenoble et tous les coureurs ont maintenant hâte d'en découdre. Je pars, avec Esther Tornabene qui réalise avec cette course son 1er trail longue distance, prudemment à une allure conforme à nos prévisions (6:18 mn au km) pour la traversée de Grenoble à Fontaine, 4,6 km extrêmement plat et propice à l'échauffement. Tout va bien...
  • Montée Fontaine / Ravito tremplin de Saint-Nizier : 8,6 km et 1040 m de D+ en 2h02, quasiment effectuée dans le temps prévu, malgré un coup de moins bien d'Esther partie un peu trop vite au début de cette montée. Une rencontre inattendue
  • Montée Saint-Nizier / Moucherotte : 3,3 km et 665 m de D+ en 1h31 (temps ravito inclus). A mi-chemin, le parcours part tout à gauche, très raide et droit en direction du sommet, alors qu'à la reco, le parcours balisé continuait tout droit plus long, mais plus facile. L'allure chute, Une 1ère crampe dans les ischios jambe gauche puis jambe droite... La belle vue sur Grenoble à la table d'orientation au sommet (1900 m d'altitude) fait oublier les crampes ! Go pour la 1ère descente...
  • Descente Moucherotte / Ravito stade de neige Lans en Vercors : 5,1 km et 475 m de D- en 45 mn. Descente plus difficile que prévue, la fatigue musculaire commençant à s'installer. Sur la 1ère partie très difficile (piste 4x4 très caillouteuse), je retrouve Esther, partie avant moi au ravito de Saint-Nizier. A l'arrivée, une triple rencontre qui fait du bien…
  • Montée stade de neige Lans en Vercors / Pic Saint Michel : 3,9 km et 535 m de D+ en 1h38 (temps ravito inclus).  Après 5 h de course, la fatigue musculaire est bien installée et l’allure n’est pas du tout la même que lors de la reco de cette même montée le 5 août dernier, mais le mental au top me permet de continuer en me concentrant sur l’arrivée au Pic. A mi-chemin du sommet, une nouvelle crampe à gauche, puis à droite. A l’approche du sommet, comme pour la montée au Moucherotte, là aussi, le chemin de la reco est quitté pour un chemin beaucoup plus raide qui mène directement au sommet. Nouvelle rencontre fort appréciée et une belle photo à la Croix
  • Descente Pic Saint Michel / Saint Paul de Varces : 7,6 km et 1525 m de D- en 2h08. Descente très longue et très technique, faite quasiment tout en marchant, afin d’éviter toute blessure consécutive à une fatigue musculaire omniprésente. Nouvelle crampe à la jambe gauche et dans les doigts de la main droite du fait de l’utilisation prolongée des bâtons.  Arrivée fort appréciée à la fontaine de Saint Paul de Varces…
  • Dernière montée Saint Paul de Varces / Montagne d'Uriol : 2,3 km et 425 m de D+ en 1h11. Depuis le Pic Saint Michel, je redoutais cette montée. Très raide, le point de bascule se fait vraiment attendre !! Nous croisons plusieurs coureurs du 160 km avec qui nous terminons cette ascension…
  • Descente Montagne d'Uriol / Vif : 4,8 km et 475 m de D- en 48 mn. Pas si roulant que ça, cette dernière descente. Une dernière rencontre dans le dernier km galvanise mon énergie et je termine en trombe mon Ut4M 2015 Vercors. Mon épouse Edith est là !! Merci à elle  d’être là et également pour sa patience car elle m'attend depuis longtemps… Teeshirt Finisher, ravito et retour à la maison…

Les rencontres sur le parcours :

  • Dans la 1ère montée au tremplin de Saint-Nizier, Jérôme Domont, ancien collègue de travail (coté client, service informatique à Lille Métropole Habitat), que je n’ai pas vu depuis mon départ à la retraite il y a près de 4 ans maintenant, m’interpelle ! Grand moment de retrouvaille… Jérôme est sur le 160, son 1er gros Ultra. On se retrouvera prochainement sur Facebook…
  • Corinne Naon, amie commune avec Esther, mon frère Pierre et sa compagne Chantal, à l'arrivée au stade de neige de Lans en Vercors. Beaucoup de réconfort avec cette triple rencontre que j'espérais ! Corinne nous accompagne sur le début de la montée au Pic Saint Michel. Quant à Pierre et Chantal, ayant prévu de faire l’ascension du Pic dans l'après-midi, ils nous rattraperont dans les derniers mètres avant le sommet du Pic (voir photo)
  • Une 2ème fois, Corinne dans le dernier km de l'arrivée à Vif, nous donnant ainsi un regain supplémentaire pour finir sur une belle allure...

En synthèse :

  • Un maxi plaisir : Les paysages superbes (voir photos), une météo au top, mais une chaleur importante dans la journée. Il est vrai qu'il y avait plus de fraicheur en altitude, avec beaucoup de passages ombragés en forêt. Aussi, personnellement, je n'ai pas ressenti cette chaleur qui a causé beaucoup de dégâts auprès des coureurs. J'ai même gardé mes manchons aux avant-bras jusqu'à l'arrivée, ne voulant pas perdre de temps à les enlever...
  • Un mental très fort : Aucun sentiment de difficulté, même dans la montée au Pic Saint Michel où le mental a pris le relais suite au manque de "jus" dans les jambes jusqu'au bout.
  • Pas d’ampoules aux pieds, pas de blessures, pas de chutes, pas de douleurs au genou opéré, hormis quelques crampes et une sensation dans les ischios-jambiers au dessous du genou opéré, probablement là où est rattaché le tendon qui remplace le ligament croisé reconstruit fin octobre dernier.
  • Foncier : Insuffisant pour envisager de faire une quelconque performance pour cette reprise en compétition, il a été suffisamment reconstitué pour affronter cette course exigeante grâce à un plan d'entraînement, certes court (2 mois seulement), mais très bien construit par mon coach Rémy MARCEL. L'Ut4M Vercors représente finalement un excellent entraînement XXL qui aura permis de reconstituer un peu plus mon foncier et renforcer ma confiance à revenir progressivement à mon meilleur niveau...

Temps réalisé plus long que prévu parce que :

  •  Les montées du Moucherotte et du Pic Saint Michel plus difficiles que lors des recos effectuées (parcours différents, plus pentus)
  • Toutes les descentes plus difficiles que prévues
  • Coefficient de fatigue non intégré dans la prise en compte des temps de recos
  • Temps passé aux ravitos (environ 30 mn) non intégré dans l'estimation globale

 Teeshirt Finisher Ut4M 2015 Vercors.jpg

 


-------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi matin 21 août à 8h00 devant le Palais des Sports de Grenoble sera donné le départ de la 3ème édition de l'Ut4M (Ultra tour des 4 Massifs), libérant ainsi les coureurs sur différentes courses : coureurs solo du 160 km,  coureurs du 1er relais des équipes de 2 ou 4 coureurs du 160 km et coureurs du 1er massif, le Vercors, 40 km.

Voila maintenant 2 mois que je m'entraîne fort, coaché par Rémy MARCEL (2ème solo de l'Ut4M 2014), avec des séances de kiné adaptées à ce même objectif, pour faire en sorte que ma reprise en compétition sur une course importante, l'Ut4M Vercors, vrai plateau de résistance avec ses 40 km et 2600 m de D+, soit une réussite. L'objectif de cette course n'est pas de faire une performance, car je n'ai pas encore récupéré tout mon foncier bien altéré par près de 8 mois d'arrêt, mais de terminer dans de bonnes conditions, sans fatigue excessive ni blessures.

Pour information, vous retrouverez le tracé de cette course sur Openrunner Cliquer ici...

Il est possible de suivre l'avancement des coureurs :

  • Sur le site de la course : http://chrono.geofp.com/ut4m2015/v3/  Mon dossard est le 2024
  • Directement sur le parcours :
    • Départ devant le Palais des Sports de Grenoble à 8h00
    • Ravito au tremplin de Saint Nizier (voir roadbook accompagnateurs ci-joint) : Passage prévu entre 10h20 et 10h40
    • Ravito au stade de neige de Lans en Vercors (salle hors sac après les caisses des remontées mécaniques) : Passage prévu entre 11h50 et 12h20
    • Arrivée à la salle polyvalente de Vif, entre 15h40 et 16h30

Pour les personnes intéressées à venir m'encourager sur le parcours (cela aide vraiment les coureurs !), merci de me le faire savoir...

 

Ut4M Vercors.jpg

 

Samedi 27 décembre 2014, Quelques informations suite à mon opération du genou le 24 octobre dernier : Depuis le début de la balnéothérapie (l'aquabiking en particulier) il y a prés d'un mois et de la pratique du vélo d'appartement depuis 2 semaines, la mobilité du genou gauche va bon train. Le chirurgien consulté le 4 décembre dernier trouve la récupération exceptionnelle et m'a annoncé la fourniture d'un certificat pour la reprise de la course à pied en mode "molo" lors de la 2ème visite de contrôle post-opératoire le 29 janvier prochain... Reprise du vélo "route" d'ici le 10 janvier (si les conditions météo le permettent, bien sûr) et 1ère séance de jogging 30' en mode "molo" donc, entre le 30 janvier et le 1er février 2015. Sur prescription du chirurgien, à partir de fin mai seront planifiées 10 séances de renforcement musculaire sur les deux jambes et reprise de la compétition possible à partir de fin juin 2015 (comme prévu avant l'opération). Du coup, je vous annonce en avant-première, une grande nouvelle ! La planification sur le 2ème semestre 2015 d'une course majeure et qui me tient à coeur, à savoir l'Ut4M, massif du Vercors (40 km avec 2600 m de D+), le 21 Août à 8h00...

 

 -------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi 24 octobre 2014 : Opération du genou gauche suite à la rupture du ligament croisé antérieur le 25 juillet dernier. Une longue période de rééducation m'attend maintenant, avec 50 premières séances de kiné au programme avec 3 séances par semaine. Reprise du vélo de route d'ici 3 mois, de la course à pied "molo" d'ici 4 mois, 10 séances de renforcement musculaire sur les 2 jambes 7 mois après l'opération et enfin reprise de la compétition d'ici 8 mois, soit fin juin 2015 ! Je vais devoir m'armer de patience....

 

 -------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi 25 juillet 2014 en soirée : Entorse au genou gauche et rupture du ligament croisé antérieur lors de la 1ère édition de la T’es pas CAP ! de Lans en Vercors (12 km, 300 m D+). Conséquence immédiate :

  • Arrêt de la course à pied pour un certain temps...
  • Annulation de toutes les courses prévues d'ici la fin de l'année 2014 (UT4M Chartreuse fin Août, Championnat de France de trail court à Buis les Barronnies fin septembre, semi-marathon de Lyon le 5 octobre, et trek au Népal avec 3 collègues (tour du Namaslu du 13 octobre au 4 novembre)

 

 

Compétitions 2014

 

 

Recommander ce blog    Me contacter     S'abonner au blog   Annuaire des blogs

Dernière mise à jour le 22/02/2016 à 12:15


27/12/2014
0 Poster un commentaire

Qui suis-je ?

 

 

ETAT-CIVIL

 

 

Né le 15 Septembre 1951 à Briançon (05)

 

Marié avec Edith, le 24 Juin 1971 à Seyssinet-Pariset (38)

 

3 enfants :

·        David : Mai 1973

·        Estelle : Septembre 1977

·        Eve-Anne : Mai 1990

2 petits-enfants :

·        Ilona : Septembre 2004

·        Gianni : Novembre 2011

 

Lieu de résidence : Sassenage, dans l'Isère (38) au pied du Vercors

 

 

 

 

AVANT d'être retraité...

 

Ingénieur d'étude en Informatique : Plus de 30 ans d'expérience en SSII !

 

Dernier emploi : SSII Sopra Group, division Immobilier, agence d'Ecully (69) : Ingénieur au sein de l'équipe Outsourcing chargée de l'infogérance d'IKOS, progiciel leader dans le secteur de l'habitat social.

 

Tout au long de mon activité professionnelle, j'ai eu régulièrement l'occasion d'effectuer des missions de formation informatique en clientèle. Fils et petit-fils d'enseignants, j'ai ainsi toujours eu beaucoup de plaisir à transmettre mon savoir

 

 

SPORTS Pratiques

 

Régulièrement

 

q       Course à pied (route et trail)

         Une véritable Passion !!

       Mes statistiques d'Ultramarathons sur le site DUU...  

q       Natation (essentiellement crawl et brasse) et Cyclisme (route)

         La porte ouverte au Triathlon !!

q       Ski alpin et ski nordique (alternatif et skating)

         Pays de montagne oblige !!

 

Occasionnellement

 

q       Via Ferrata

q       Randonnées en montagne

q       Ski nautique

 

 

ACTIVITEs ASSOCIATIVEs

 

q       Président de l' Athletic Club Sassenageois à Sassenage (38) depuis Octobre 2012

q       Lions Club Grenoble Dauphins (club service) :

q       Membre fondateur depuis Septembre 1986

q       Président de Juillet 1991 à Juin 1992

q       Trésorier de Juillet 1998 à Juin 2000, puis de Juillet 2008 à Juin 2012

q       Compagnon de Melvin Jones depuis Juin 2010

q       Président de Zone de Juillet 2012 à ce jour

q       Président-fondateur de l'Association Sportive Prozirst (aujourd'hui dénommée Inovallée Sports) à Meylan (38) de 1993 à 1999

q      Responsable de la Commission Sportive et Trésorier de l'association inter-CE ALICES depuis 1994 jusqu'à fin 1999

q       Administrateur depuis fin 2000 de la SLE Grenoble 3 Vallées (Caisse d'Epargne Rhône-Alpes)

q      Administrateur depuis fin Avril 2011 de l'association Enfants du Tamil Nadu créée en Juillet 2006 pour ouvrir un orphelinat à Madurai dans lequel ont été recueillis 31 enfants ayant perdu leurs parents lors du Tsunami fin 2004, ceci afin de "Créer de la solidarité entre les enfants à travers le monde". C'est la raison historique qui m'a amené à devenir coureur solidaire en juillet 2009...

q     Administrateur depuis fin 2011 de l'Association pour la Sauvegarde et l'Animation de l'Eglise Notre Dame des Vignes, petite église de l'époque carolingienne, à l'acoustique exceptionnelle, accueillant des formations musicales toujours de haut niveau. C'est pourquoi j'ai décidé de soutenir cette association en tant que coureur solidaire...

 

 

L'ORIGINE dE MA PASSION

 

Depuis ma plus tendre enfance, j'ai toujours été sportif. J'ai commencé le ski à 3 ans, à Serre-Chevalier, là où mon oncle Emile, hôtelier de son état, exploitait son premier hôtel. Beaucoup plus tard, à l'adolescence, je pratiquais le vélo assidument. Je me souviens encore du visage médusé de ma tante me voyant arrivé en vélo à Guillestre (05), après plus de 150 kms parcourus, avec en prime, le passage du col du Lautaret ! Randonnées en montagne, natation, hockey sur glace, tennis, badminton, toujours le ski de piste, mais aussi le ski de fond (Jeux Olympiques de Grenoble en 1968 obligent !), patins à roulettes, skateboard, bref, pas mal de sports pratiqués pendant cette période bénie de l'adolescence ! Encore beaucoup plus tard, entré dans la vie professionnelle, je courais de temps à autre avec des collègues de travail, mais de manière très irrégulière… Courant 2000, commençant à ressentir les effets de la sédentarisation, je me remets à nager très régulièrement, deux fois par semaine, avec des collègues de travail… Le bien-être et la forme sont vite au rendez-vous… Eté 2001 : Je me remets à courir un peu plus régulièrement pendant les vacances et le week-end avec des voisins, sans pour autant avoir un objectif précis autre que l'entretien physique.

 

Début Juillet 2003, premier déclic : Une publicité sur un semi-marathon à Aubagne attire mon attention : Courir au pays de Marcel Pagnol, quel pied ! Ainsi, le dimanche 14/09/2003, veille de mon 52ème anniversaire, après une série d'entraînements à courir en pleine chaleur comme un dératé, (un vrai bleu, quoi !), je bouclais mon premier semi-marathon en 2h18… Ma décision était prise : Dans "semi-marathon", il y a "marathon". Je serais donc Marathonien !

 

Dimanche 23/11/2003, deuxième déclic : Je participe à la Corrida de Sassenage, course organisée par l'ACS, le club d'athlétisme de ma commune de résidence. Pendant la course, je rattrape difficilement, à l'occasion d'un ravitaillement, un "jeune" retraité de 75 ans ! L'interrogeant sur son passé sportif, il me confie qu'il a débuté la course à pied lors de son départ en retraite il y a 15 ans et que depuis il a toujours une super forme... Je prends alors vraiment conscience que la pratique d'une activité sportive régulière est de nature à favoriser le maintien de la forme, de la santé et du bien-être des seniors. Ma motivation dans la pratique de la course à pied ne fait que se renforcer... Je prends alors la décision de m'inscrire pour mon premier marathon, le prochain Marathon de Paris, en Avril 2004…

 

Depuis ce premier marathon de Paris, les marathons s'enchaînent chaque année avec les 100 km de Millau et autres SaintéLyon, le tout dans une optique de bien-être, sans pour autant abandonner toute idée de performance…

 

 

Depuis début mars 2012

 

Après une vie professionnelle bien remplie, je fais maintenant du club privilégié des retraités !

 

Une page se tourne vers de nouveaux horizons, de nouvelles activités orientées sur la transmission de mes savoirs, informatique et longévité, auprès des seniorspublic dont je fais partie maintenant… 

 

D'ores et déjà, après un congé solidaire début 2012 au Bénin où j'ai effectué une mission de formation bureautique auprès d'artisans (plus d'infos ici...), je commence à dispenser cette même formation bureautique auprès d'amis du Lions Club, avant de pratiquer cette activité en tant qu'Auto-Entrepreneur auprès de seniors en fracture numérique, posant ainsi les bases de mon activité-cible de coaching en longévité pour les seniors, projet sur lequel je planche et m'autoforme depuis 2008 et qui se concrétise, en tant que bénévole, par la mise en place de la démarche "Longévité Attitude" proposée aujourd'hui au sein de l' ACS...

 

 

 

 

Accueil

Dernière mise à jour le 21/11/2013 11:06


15/06/2011
6 Poster un commentaire

//cut it

 

Pour être heureux, il faut écouter cette chanson !

Source : http://www.meteocity.com/magazine/actualites/chansons-qui-rendent-heureux_4148/?utm_source=newsletter&utm_campaign=vitamine-d-hiver&utm_medium=bienetre-26122016&osde=OSD.jvxsmt_dx_wofdo_lts_muh

 

//cut it

 

Happy de Pharrell Williams

 

Chansons qui rendent heureux
========================
Don’t Stop Me Now du groupe The Queen : https://www.youtube.com/watch?v=HgzGwKwLmgM
1) Dancing Queen du groupe suédois Abba : https://www.youtube.com/watch?v=YUecdP4EJEU
Good Vibrations des Beach Boys : https://www.youtube.com/watch?v=nC2gZMNkyJo
2) I will survive de Gloria Gaynor : https://www.youtube.com/watch?v=Tth-8wA3PdY
3) Happy de Pharrell Williams : https://www.youtube.com/watch?v=y6Sxv-sUYtM
Dancing in the Moonlight de Toploader : https://www.youtube.com/watch?v=0yBnIUX0QAE
Let Me Entertain You de Robbie Williams : https://www.youtube.com/watch?v=ymPu2PdLW3I


26/12/2016
0 Poster un commentaire

Courses Ultra

Mais qu’appelle-t-on une course Ultra ?

Résumé sur 1 page

Mais d’abord, qu’appelle-t-on une course ultra ? Il s’agit d’une course dont la distance est supérieure à celle d’un marathon (42,195 km), telle qu’un 100 km, un 100 miles, un 333 km, un 555 km, … les courses en ligne d’une ville à une autre,  mais encore les courses horaires sur circuit 6h, 12h, 24h, 48h, 72h, 6 jours, 8 jours ….  Par ailleurs, il convient de distinguer deux types de courses bien différentes, les courses sur route ou circuit et les courses nature en montagne comme les ultra-trails (UTMB à Chamonix, Diagonale des Fous à la Réunion). Les adeptes de ces courses sont souvent appelés ultra-marathoniens ou encore ultra-runners ou ultra-trailers.

 

Le coureur d’ultra arrive sur ce type de courses petit à petit, en général suite à des rencontres avec d’autres coureurs plus avancés qui ont partagé leurs expériences. C’est cette lente progression dans la distance et la difficulté qui lui permet de renforcer son physique et son mental à chaque course. Ainsi se développe le goût du dépassement de soi, du défi et du challenge permanent. Néanmoins, malgré l’expérience accumulée, pour aller au bout de soi-même et atteindre son objectif, un certain nombre de conditions sont nécessaires.  Avant la course d’abord. Il est impératif de bien définir son objectif, à la fois réaliste et légèrement ambitieux pour permettre au coureur de se transcender. Ensuite il y a le plan d’entraînement. De nombreux plans existent aujourd’hui pour l’ultra-marathonien et des livres spécialisés où des athlètes de haut niveau livrent leurs techniques et autres petits trucs tels que « l’ancrage de ressources par la visualisation d’images positives ». Enfin, il faut définir à l’avance une stratégie de gestion de la course en fonction de sa longueur et de son dénivelé.

 

La motivation, maître mot  - Dès le top départ, je dois être à la fois détendu physiquement pour économiser mes ressources, et avoir en permanence à l’esprit ma stratégie de gestion de course et l’appliquer à la lettre. Je suis concentré sur la nature du parcours, car les obstacles sont nombreux (cailloux, racines, branches basses). Mais les imprévus font partie intégrante de tout ultra : changement de parcours de dernière minute, évolution défavorable des conditions météo, parcours plus technique que prévu …  Ma réussite sera fortement conditionnée par ma capacité d’adaptation. Je trouverai en moi-même les ressources grâce à ma motivation. Ainsi, lors de ma participation à l’UTMB 2012, sept heures avant le départ, un simple SMS envoyé par l’organisation m’informe que, suite à d’abondantes chutes de neige, le parcours officiel (France, Italie, Suisse, France) est impraticable, imposant la mise en place d’un parcours de repli, plus court mais techniquement beaucoup plus difficile, uniquement en France. Les temps de passage calculés sur le parcours d’origine deviennent inutiles et je suis donc parti à la découverte d’un nouveau parcours sans aucun point de repère dans le temps. Deux de mes amis ont ainsi abandonné dès la première étape, car leur motivation n’était pas assez puissante pour leur permettre de s’adapter. Pour moi, le fait d’être coureur solidaire est un réel atout car cela me donne une motivation supplémentaire.

Il est fréquent d’entendre  : « Un ultra, c’est 20% de physique et 80% de mental ». Le pourcentage est  contestable, mais il n’en est pas moins vrai que quand on est dans le « dur », c’est la tête qui fait avancer ! D’où l’importance d’avoir bien travaillé les techniques de renforcement mental et développement de pensées positives. Avant tout, on découpe l’objectif en étapes plus courtes ! Ainsi, un 100 km, c’est 20 fois 5 km, ou encore dix fois 10 km, c'est-à-dire la distance entre deux ravitaillements. L’objectif devient alors tout de suite plus accessible !  Les notions de temps et de longueur du parcours disparaissent et si la météo et la beauté du paysage sont au rendez-vous, on connaît de grands moments de bonheur.

 

Après la course, séances de « décrassage » et étirements seront au programme pour effacer les traces plus ou moins profondes laissées sur l’organisme. Mais analyse et récit de la course, quel que soit le résultat, seront rapidement mis en œuvre pour capitaliser en vue des prochaines épreuves. Je partage mon expérience sur mon blog avec d’autres coureurs en attente de ces retours. Vous retrouverez sur mon blog www.jeanpatrickbolf.com, tous ces récits de courses depuis mon « entrée en religion » en septembre 2003.


Mon expérience dans les courses Ultra

Texte original

Mais d’abord, qu’appelle-t-on une course Ultra ?

En fait, il s’agit d’une course dont la distance est supérieure à celle d’un marathon (42,195 km), telle qu’un 100 km, un 100 miles, un 333 km, un 555 km, … les courses en ligne d’une ville à une autre,  mais encore les courses horaires sur circuit 6h, 12h, 24h, 48h, 72h, 6 jours, 8 jours, car la distance parcourue sur ces durées dépasse celle d’un marathon.

 

Par ailleurs, il convient de distinguer deux types de courses bien différentes, à savoir les courses sur route ou circuit (100 km, courses horaires, …) et les courses nature en montagne telles que les ultra-trails (UTMB à Chamonix, Diagonale des Fous à la Réunion). Ces courses sont bien évidemment réservées à des coureurs expérimentés et aguerris, ayant un long et solide entraînement derrière eux. Les adeptes de ces courses sont souvent appelés ultra-marathonien ou encore ultra-runner ou ultra-trailer.

 

Tout coureur d’Ultra arrive petit à petit sur ce type de courses en général suite à des rencontres avec d’autres coureurs plus avancés qui ont partagé leurs expériences sur des courses toujours plus longues. C’est cette lente progression dans la distance et la difficulté qui lui permet de renforcer son physique et son mental à chaque course. Ainsi se développe le goût du dépassement de soi, du défi et du challenge permanent… Néanmoins, malgré l’expérience accumulée, pour aller au bout de soi-même et atteindre son objectif, un certain nombre de conditions sont nécessaires.

 

Avant la course

Définition de l’objectif : Il est impératif de bien le définir : Type de course (route ou ultra-trail), longueur, difficulté technique, durée estimée. Il doit être réaliste, adapté aux capacités du coureur, afin que l’esprit puisse se l’approprier,  car « ce que l’esprit conçoit, l’homme (ou la femme !) peut le réaliser ».  En effet, « Tout est dans la tête : le rêve d'abord, la réalisation ensuite...... il suffit de se dire "je peux le faire" et... de le faire ! » explique sur son site Internet  mon ami Gérard Cain organisateur du French Ultra Festival ou j’ai réalisé le 22 mai dernier un 100 km sur circuit.

Mais, il doit être toutefois légèrement ambitieux pour permettre au coureur de se transcender. « Les objectifs sont comme les étoiles, on ne peut pas les toucher, mais on peut s’en rapprocher ! ».  C’est cet objectif, tout à la fois ambitieux et néanmoins atteignable, qui va fournir une puissante motivation indispensable à l’ultra-marathonien pour affronter son challenge.

 

Déroulement d’un plan d’entraînement spécifique : De nombreux plans d’entraînement pour tous les types de courses existent aujourd’hui et des livres spécialisés rédigés par des athlètes de haut niveau livrant leurs techniques et autres petits trucs tels que l’ancrage de ressources par la visualisation d’images positives, … sont à la disposition de l’ultra-marathonien auxquels s’ajoutent son expérience personnelle et les conseils d’amis qui ont déjà effectué la course préparée. Tout ceci va permettre, au-delà de l’entraînement physique,  un renforcement mental, le tout étant adapté à l’objectif visé.

 

Définition d’une stratégie de gestion d’une course Ultra : En fonction de sa longueur et de son dénivelé, il convient de définir la vitesse de départ (il faut partir doucement et ralentir tout de suite !), la vitesse dans les montées et les descentes, les temps de pause et de récupération, les temps d’arrêt aux ravitaillements, les choix de la tenue et des chaussures de course, l’alimentation (gels ou barres énergétiques) et boissons isotoniques à emporter sur soi, prévisions météo, … Touts ces paramètres ont un impact sur la capacité ou non à maintenir le plus longtemps possible une bonne vitesse de base, ce qui conditionne l’atteinte ou non de l’objectif.

 

Pendant la course

 Avant tout, dès le top départ, le coureur doit tout à la fois être détendu physiquement pour économiser ces ressources, et avoir en permanence à l’esprit sa stratégie de gestion de course et l’appliquer à la lettre. Il doit par ailleurs être concentré sur la nature du parcours. En effet, les obstacles sont toujours nombreux (cailloux, racines, branches basses, …) sont autant de pièges de nature à compromettre la continuation de l’épreuve. Mais, malgré toute la concentration et l’attention dont fera preuve l’ultra-marathonien, les imprévus font partie intégrante de tout Ultra. Changement de parcours de dernière minute, évolution défavorable des conditions météo, parcours plus technique que prévu, …

Face à ces nouvelles donnes, l’atteinte de l’objectif sera alors fortement conditionnée par rapport aux capacités d’adaptation du coureur devant une situation non prévue ou non connue. Il trouvera en lui-même les ressources grâce à la motivation qui l’anime au plus profond de lui-même. Ainsi, lors de ma participation à l’UTMB 2012, 7h avant le départ, un simple SMS envoyé par l’organisation m’informe que, suite à de récentes et abondantes chutes de neige, le parcours officiel (France, Italie, Suisse, France) est impraticable, imposant la mise en place d’un parcours de repli, plus court mais techniquement beaucoup plus difficile, uniquement en France. Tous les temps de passage calculés sur le parcours d’origine deviennent alors inutiles et je suis donc parti à la découverte d’un nouveau parcours, sans aucun point de repère dans le temps. Deux de mes amis coureurs ont ainsi abandonnés dès la 1ère étape, leur motivation non assez puissante ne leur ayant pas permis de s’adapter. Le fait d’être coureur solidaire est un réel atout et une motivation supplémentaire, car courir pour la cause soutenue engage, donne une responsabilité dans le challenge à relever.

 

La motivation : Le maître mot ! Pourquoi on court-on ? 

Au départ, on court pour la forme, l’hygiène de vie, mais aussi le bien-être procuré au bout d’une quarantaine de minutes par les endorphines…

Par la suite, la motivation trouve souvent sa source dans l’esprit de compétition, la performance, la progression dans les résultats, …

Tous ces facteurs motivationnels contribuent à développer petit à petit chez tout coureur une passion envers la course, certains diront une addiction…

Pour ma part, ma motivation se situe à mi-chemin entre bien-être et performance, afin de pouvoir courir longtemps jusqu’à un âge avancé tout en ayant de bons résultats en compétitions. Par ailleurs, le fait d’être coureur solidaire renforce encore ma motivation car courir pour une cause engage, donne une responsabilité…

 

L’importance du mental : Dans les moments difficiles que tout coureur d’Ultra rencontre, tels que « coup de moins bien », douleurs physiques, chute, … le mental prend alors le relais sur le physique, Il est fréquent d’entendre « un Ultra, c’est 20% de physique et 80% de mental ». Le pourcentage est bien entendu contestable, mais il n’en est pas moins vrai que, quand on est dans le « dur », c’est la tête qui fait avancer ! D’où l’importance d’avoir bien travaillé toutes les techniques de renforcement mental et développement de pensées positives. Avant tout, on découpe l’objectif en étapes plus courtes ! Ainsi, un 100 km, c’est 20 fois 5 km, ou encore 10 fois 10 km, c'est-à-dire la distance entre 2 ravitaillements. L’objectif devient alors tout de suite plus réaliste, plus accessible ! Ainsi, les notions de temps et de longueur du parcours disparaissent et si la météo et la beauté du paysage sont au rendez-vous, c’est alors de grands moments de bonheur.

 

A quoi pense-t-on pendant une course d’ultra : On pense ainsi la plupart du temps au prochain ravitaillement, au prochain coureur devant nous que l’on va rattraper, à l’arrivée prochaine de cette côte que l’on est en train de monter avec peine et qui semble ne plus finir. On pense aussi pourquoi on court, pour qui on court ! On pense à son objectif,  on pense à sa famille et ses amis coureurs qui attendent un retour d’expérience. Bref, tout en restant concentré sur la gestion de sa course, les sujets de pensées sont multiples.

 

Après la course

Récupération, séances de « décrassage », étirements, … seront assez rapidement au programme pour effacer les traces plus ou moins profondes de l’Ultra laissées sur l’organisme. Mais analyse et récit de la course, quel que soit le résultat obtenu (atteinte ou non de l’objectif visé, abandon) seront rapidement mis en œuvre pour capitaliser en vue des prochaines épreuves et partager cette expérience, au travers d’un blog ou des réseaux sociaux, avec d’autres coureurs en attente de ces retours. Vous retrouverez ainsi sur mon blog www.jeanpatrickbolf.com, tous ces récits de courses depuis mon « entrée en religion » en septembre 2003.

 

Jean-Patrick BOLF, coureur solidaire, ultra-marathonien - Mai 2013.

 

 

Accueil

Dernière mise à jour le 23/09/2013 16:04


07/07/2013
0 Poster un commentaire

Mes prochains défis !

Le défi 2014 :

 

Non encore validé à ce jour...

 

 

  

Et pour les prochaines années à venir...

 

L'UT4M, l'ultra tour de Grenoble par les sommets des 4 massifs qui l'entourent, avec ses 160 km et 10 000 mètres de D+. 1ère édition le vendredi 23/08/2012 à 5h00 du matin

 

L'EmbrunmanTriathlon Ironman d'Embrun, chaque année le 15 Août

 

French Ultra Festival - 48h00 : Course de 48 heures sur le circuit automobile du Var au Luc en Provence, départ le 2ème samedi de Mai à 16h00

 

L'Ecotrail de Paris : Trail de 80 km en milieu urbain, avec 92% de chemins et sentiers, 1500 m de D+, au départ de Saint Quentin en Yvelines pour arriver au pied de la Tour Eiffel, le 3ème samedi de Mars, départ 12h00

 

Le Raid du Golfe du Morbihan : 177 km, dont 80% sur les chemins du Tour du Golfe du Morbihan, 1042 m de D+, limités à 800 trailers et 42 h de course, le dernier vendredi de Juin, départ à 18h00

 

La NO FINISH LINE à Monaco, 8 jours de course non-stop, au profit d'enfants malades, 3ème samedi de Novembre, départ 14h00

 

La Diagonale des Fous à la Réunion : Version Outre-mer de l'UTMB, avec un parcours très technique, 2700 participants, 3ème jeudi d'Octobre, départ 22h00

 

Le MARATHON DES SABLES : Course sur 5 jours, dans le désert Sud Marocain, le 1er dimanche d'Avril

 

Petit rappel !

 

Mes défis 2012 : 

L'UTMB, 31 Août 2012 à 18h30. Inscription confirmée le 20 Janvier 2012, après un tirage au sort qui m'a été favorable. Objectif : Finisher en moins de 46 heures de course, pour 168 km et 9600 mètres de dénivelé positif !

Finisher en 25h02'47'' sur le parcours de repli (103,32 km et 5825 m D+), compte-tenu des conditions météo très difficiles...   Récit...

 

Les 24 Heures de Grenoble début Octobre. Objectif : 1 podium VH3 et approcher la barre mythique des 200 km :  Récit...

 

Mes défis 2011 : 

Mes défis 2010 : 

Mes défis 2009 : 

 

 

 

Accueil

Dernière mise à jour le 01/02/2014 18:07


01/08/2009
3 Poster un commentaire

Blogs / Sites à visiter !

Blog du Challenge Portes du Vercors

 

 

Blog de l'AC Sassenage (ACS) 

 

Mes statistiques d'Ultramarathons sur le site DUU...   

 

Blog d'Edith et Jean-Patrick BOLF   

 

Enfants du Tamil Nadu   L'association que je soutiens au travers de mes défis annuels !

 

Notre Dame des Vignes   L'église carolingienne aux Côtes de Sassenage, construite au IXème siècle et unique en Isère

 

Calendrier des 100 km en France

 

Conseils Course à pied

 

Conseil sportif


COURIR PLUS LOIN  Des conseils utiles pour courir plus loin, en toute sécurité, avec plaisir

 

Fabien LAFIANDRA   Un jeune virtuose de la Guitare

 

STEM OUTDOOR    LA MONTAGNE SPORTIVE DE A à Z !

 

3D Trail    100% INFO TRAIL

 

Action Sport et Santé    Association béninoise pour le Sport et la Santé

 

Courir pour un idéal   Après Sydney, Athènes et Pékin, arriver à Londres le 29/07/2012 pour l'ouverture des 30èmes Jeux Olympiques...

 

Bruno Heubi    Partager 30 ans d'expérience en course à pied...

 

KIKOUROU    Le site fédérateur pour partager récits de course, forums en ligne...

 

A RETT TOI POUR COURIR    Une course en relais pour faire connaître le syndrome de RETT...

 

Serge Girard    Ultra-runner, recordman du monde longue distance en 2010

 

Serge Cottereau    Bien-être et Jogging : Stages, livres, conseils par le créateur des 100 km de Millau...

 

Ludo le Fou    Un ami passionné d'ultras de toutes natures...

 

Running Mouchou   Blog de Monsieur Tout le Monde, Ironman et ultra-trailer avec beaucoup d'envie...

 

VinceTrail33   "El Chaski", ultra-trailer...

 

gégé trail    Blog d'un ultra-trailer...

 

fondu de trail    L'expérience d'un ancien fumeur...

 

spirit of trail    La passion du trail et de la course nature...

 

running adventure    Courir pour des enfants malades...

 

Jogging International    Le site N°1 du plaisir de courir et de la forme...

 

 

Soyons tous solidaires !

 

 

COURIR 200KM AUTOUR DE MILLAU POUR UNE ASSOCIATION CARITATIVE... Soutenez, tout comme moi, un ami coureur,  Vincent Bompart, dans son défi au profit de l'association "un maillot pour la vie" qui œuvre pour les enfants malades.

 

Faites comme moi !   N'hésitez pas à consulter les sites ci-dessous. Ils vont rendront service tout en soutenant gratuitement une association qui le mérite...

 

AiderDonner     Ce site fédérateur, créé en 2007, permet à tout coureur, ou groupe de coureurs, de courir UTILE, au profit d'une association de son choix, sur une course, un défi ou un évènement de son choix.

 

VeoSearch     Le moteur de recherche solidaire. VeoSearch est un portail qui permet d'accéder à toutes les fonctionnalités classiques du Web (recherche, shopping et très bientôt d'autres services encore !) tout en collectant des fonds pour financer vos associations préférées, par exemple à Enfants du Tamil Nadu. Et cela gratuitement, sans que vous ayez à débourser un centime !

 

Soliland     L'achat solidaire. Créée en 2006, Soliland est une entreprise dont l'objectif est de donner un surcroit de valeur à notre pouvoir d'achat en faisant de ce "pouvoir d'acheter" un "pouvoir d'aider". Le système mis en place sur Internet par Soliland permet aux marchands partenaires en ligne de reverser une partie du montant de votre achat, via Soliland, à l'association de votre choix, par exemple à Enfants du Tamil Nadu. Ainsi, en achetant via Soliland, vous faites un don et cela ne vous coûte pas un centime de plus !

 

Autres Partenaires :

 

Annuaire des blogs     L'Annuaire de blogs gratuits de Blog4Ever

 

Accueil

Dernière mise à jour le 01/02/2014 18:13


03/08/2009
0 Poster un commentaire

Association EDTN

Lors du Marathon de Paris début avril 2009, je découvrais, dans le sac du coureur remis avec mon dossard, un prospectus mettant en avant les mérites du service web www.aiderdonner.com.

 

Ce site fédérateur, créé en 2007, permet à tout coureur, ou groupe de coureurs, de courir UTILE, au profit d'une association de son choix, sur une course, un défi ou un évènement de son choix.

 

Si l'intérêt de ce système paraît évident pour les coureurs et pour les associations, il en est de même pour l'entourage des coureurs invités à faire un don, par paiement sécurisé sur la page de collecte créée spécialement pour la course et l'association choisies. En effet, toute personne effectuant un don bénéficie automatiquement d'une déduction fiscale de 66% du montant du don effectué, déduction qui viendra donc alléger le montant de l'impôt sur le revenu de chaque donateur.

 

J'ai pris alors rapidement cette décision : Ma prochaine grande course sera donc un défi personnel sur une course d'envergure, que je n'ai jamais encore effectuée et au profit d'une association, en utilisant le service web www.aiderdonner.com...

 

Mais quelle course et pour quelle association ?

 

Depuis 3 ans, je souhaitais autant que je redoutais faire la MERRELL SKY RACE, cette course mythique de 68 km en montagne au départ de Serre Chevalier, avec 3 500  m de dénivelé positif, une course de plus de 11h. Cette course, réservée aux coureurs expérimentés eu égard aux barrières horaires mises en place, sera donc mon 1er grand défi... 

 

Association Enfants du Tamil Nadu (EDTN)

 

Concernant le choix de l'association, très rapidement, mon choix se porta sur l'association Enfants du Tamil Nadu créée en juillet 2006 pour pallier une situation dramatique et combler un "vide" humanitaire, suite à la catastrophe du Tsunami. En Inde du Sud, face au Sri Lanka, le Tamil Nadu est un état essentiellement agricole, sinistré par la sècheresse. Les conditions de vie sont si rudes que les ruraux doivent se déplacer sur les côtes pour chercher du travail. En décembre 2004, un grand nombre de paysans de la région de Madurai sont partis, confiant leurs enfants à d'autres familles tout aussi démunies. Ils ont trouvé la mort dans le Tsunami. L'aide humanitaire suite à la catastrophe, est intervenue en urgence sur les côtes, sans soupçonner qu'un grand nombre d'enfants à l'intérieur des terres se retrouvaient brutalement orphelins. L'association Enfants du Tamil Nadu a ouvert un orphelinat à Madurai, dans lequel sont recueillis 31 enfants dont les âges s'échelonnent de 6 à 14 ans. Depuis sa création, la vocation de l'association est de "Créer de la solidarité entre les enfants à travers le monde".

 

Je suis devenu adhérent de cette association Enfants du Tamil Nadu depuis mai 2007, car il me paraissait essentiel d'apporter son aide à toute initiative ou projet destinés à améliorer la vie quotidienne d'enfants défavorisés.

 

Depuis cette date d'adhésion, j'ai appris à connaître personnellement le couple fondateur de cette association, Patrick Drahé et Martine Amram, ainsi que le fonctionnement et les objectifs précis d'EDTN. Ainsi,  je peux me porter garant de la bonne utilisation des fonds qui seront confiés à cette association.

 

Collectes effectuées pour les Enfants du Tamil Nadu

 

 

Retour à l'Accueil      

 

Dernière mise à jour le 20/03/2011


31/07/2009
1 Poster un commentaire

Défi A RETT toi Pour Courir

 

Vidéo de présentation du Défi ici...

 

Visitez le Site du Défi A RETT toi Pour Courir...

Déroulement d'une étape-type à découvrir sur le site Kikourou.net ici...

Découvrez l'ensemble des Conférences organisées dans les différentes Villes-Etape... 

Fin de l'étape St Didier au Mont d'Or - Domène le Jeudi 19 Mai 2011 :

Cliquer sur le tableau pour l'agrandir...

Nouveau !   Tracé détaillé de cette fin d'étape sur Openrunner ici...

Relais Sassenage - Domène : Le Recit ...

 

A RETT toi Pour Courir : Dernières Actualités... 

 

 

Retour à l'Accueil

 

Dernière mise à jour le 09/06/2011


30/03/2011
0 Poster un commentaire

24 Heures de Grenoble : Les résultats !

Les 24 Heures de Grenoble sont maintenant terminées, bien terminées, avec une organisation sans faille et des conditions météo très favorables ! Merci à Piero Lattarico, organisateur de cette superbe 1ère édition, de nous avoir permis de vivre ce grand évènement !

 

Défi Sportif :

 

- 157 tours de 1 044 m (mesurage officiel juste avant le départ) et 537 m, soit 164, 445 km. Le Défi sportif est atteint à hauteur de 82 %, avec une moyenne horaire de 6,85 km/h.

- Classement :

  - 14ème au Scratch sur 63 arrivants et 8 abandons

  - 3ème VH2 (50 à 60 ans)

 

Pour information, le 1er coureur au Scratch, Philippe Warembourg (record personnel à 251 km) a réalisé 237,016 km.et la 1ère femme, Chantal Bois (record personnel à 184 km) a réalisé 175,454 km.

 

Résultats complets : Cliquer ici...

 

Défi Symbolique :

 

13 enfants m'ont accompagné sur 15 à 20 tours de circuit et ont été fortement applaudi.

 

Défi Solidaire :

 

Le montant de la collecte s'élève à ce jour à 1500 €, dont la moitié correspond aux tours d'accompagnement et l'autre moitié aux dons.

 

IMPORTANT : Si vous n'avez pas eu la possibilité de venir sur place et que vous souhaitez soutenir ce défi Solidaire, sachez que c'est encore possible !

 

                                  Je fais un don !

 

Merci à toutes les personnes qui m'ont soutenu dans la réalisation de mon triple défi en venant sur place, et/ou en m'accompagnant sur un ou plusieurs tours du circuit.

 

Enfin, la couverture presse relatant cet évènement sera également prochainement disponible sur le blog du coureur solidaire…

 

 

 

Retour à l'Accueil

 

Dernière mise à jour le 09/01/2011

 


22/09/2010
0 Poster un commentaire

24 Heures de Grenoble - Photos, Vidéos, Medias

Les premières photos :

 

Photos prises par Jean-Marc Zins - Athlète-Entraineur du Guc Athlétisme

 

Photos prises par Nathalie Lattarico - Athlète-épouse de Piero 

 

Photos prises par Fabien Hobléa - Vice champion du monde 2008 du 24 heures :

début - fin

 

Photos prises par Martine Amram et Patrick Drahé  - Association Enfants du Tamil Nadu

 

Medias :

 

Message vidéo de l'orphelinat de Madurai ! 

 

 Vidéos réalisées par David BOLF, fils du coureur solidaire :

 

Vidéos téléGrenoble :

Site de téléGrennoble : http://www.telegrenoble.net/index.php  puis choisir le menu "Cap Info"

 

Interview France bleu Isère le 08/10/2010 à 18h10 avec Nelly Gautier dans son émission : "Le coup de fil"...

 

 

 

Vidéo GREnews le 1010/2010 à 9h56...

 

 

 

L'article du Dauphiné Libéré !

 

La Presse en parle ! sur le site du GUG Athlétisme, organisateur des 24 Heures de Grenoble

 

Les 24 Heures de Grenoble sur :

          Le site d'AlpesSolidaires ! 

                 Le site de Facebook !

 

Retrouvez tous les résultats publiés heure par heure ici.

Pour information, en tant que coureur solidaire, je suis porteur du dossard N° 1

 

 

Retour à l'Accueil

 

Dernière mise à jour le 25/10/2010

  


13/10/2010
0 Poster un commentaire

24 Heures de Grenoble 2010 : Je fais un don !

 

Les 24 Heures de Grenoble sont terminées, mais il est toujours possible de faire Don pou renforcer le défi Solidaire !

 

Il vous suffit de procéder comme suit :

 

  • Imprimez le Bulletin de DON ci-joint,
  • Joignez votre chèque de don au bulletin dûment rempli et signé,
  • Envoyez le tout par courrier au siège de l'Association :

                    Enfants du Tamil Nadu

                    3 rue Diodore Rahoult

                    38000 GRENOBLE

 

 

Une fois reçu, validé et signé par l'Association, une copie de ce bulletin vous sera retournée, vous permettant ainsi de bénéficier de la déductibilité fiscale de 66%.

 

 

 

Retour à l'Accueil

 

Dernière mise à jour le 21/10/2010

  

 


21/10/2010
0 Poster un commentaire

Spécial 24 Heures de Grenoble !

Une page se tourne sur la CCC 2010 au travers de la revue de presse correspondante que vous pourrez consulter ici…

 

                                           

 

Place maintenant à mon grand Défi Annuel, les 24 Heures de Grenoble, le samedi 9 octobre 2010, 10h00 au dimanche 10 octobre 2010, 10h00 au Parc Paul Mistral, et ceci au profit de l'association Enfants du Tamil Nadu.

Triple Défi pour cette 1ère édition des 24 Heures de Grenoble, aussi bien pour la ville de Grenoble que pour moi-même :

·        Défi sportif : Réaliser 200 km à l'occasion de ces 24 Heures

·        Défi solidaire : Collecter 10 000 € de dons au profit des Enfants du Tamil Nadu

·        Défi symbolique : Permettre à au moins 31 enfants de m'accompagner sur un ou deux tours du circuit (1 km)

 

Les objectifs de ces défis sont volontairement ambitieux ! N'oublions pas que « les objectifs sont comme les étoiles. On ne peut pas les atteindre, mais on peut s'en rapprocher ! ».

 

Ainsi, même si l'objectif sportif de 200 km est potentiellement réalisable à mon niveau, rien n'est pour autant garanti. Une telle course est sujette à beaucoup d'aléas (météo, forme du moment, temps passé au ravitaillement, …). Néanmoins, mon entraînement accumulé tout au long de l'année qui vient de s'écouler, notamment ma participation à la toute récente CCC, l'ambiance et l'animation créée par ce type de course, le soutien du public présent autour du circuit, tout ceci devrait galvaniser mes efforts et m'aider à m'approcher de cet objectif.

 

Concernant l'objectif solidaire de 10 000 €, il peut paraître effectivement élevé, notamment par rapport aux 3 000 € collectés en 2009 lors des défis réalisés sur la MERRELL SKY RACE et sur les 100 km de Millau. Mais cette année, le Défi étant réalisé sur Grenoble, siège de l'association bénéficiaire, la médiatisation prévue à cet effet (Jogging International, le Dauphiné Libéré, Les Affiches, France Bleu Isère, France 3 et téléGrenoble, …) devrait contribuer à amener beaucoup de monde sur cet évènement. Les petits ruisseaux faisant les grandes rivières, la collecte suivra… D'autant plus que je suis passé maintenant en mode recherche active de partenaires pouvant m'aider à atteindre ce défi solidaire… Enfin, sachez qu'en vous associant à ce défi solidaire pour le montant de votre choix et avec déductibilité fiscale à l'appui, vous participerez ainsi à la construction du nouvel orphelinat qui devrait être opérationnel courant 2011…

 

Enfin, l'objectif des 31 enfants est plus que symbolique, car il correspond aux 31 enfants pris en charge dans l'orphelinat de Maduraï, (Etat du Tamil Nadu, Inde du Sud) et géré par l'association bénéficiaire. En tant que coureur solidaire des 24 Heures de Grenoble, je pourrai être accompagné par de la famille, des amis, mais aussi toute personne du public qui le souhaite. Les conditions sont simples :

·        Une seule personne à la fois m'accompagne sur 1 ou 2 tours de circuit (le tour fait 1,042 km). Pour les amis coureurs aguerris, possibilité de courir plus longtemps, de préférence pendant la nuit, moment privilégié et feutré, où il y aura forcément moins d'amateurs…

·        L'accompagnateur doit avoir la capacité à réaliser le tour de circuit en environ 6 mn, ce qui représente une vitesse de 10 km/h, ceci afin de ne pas me freiner et compromettre ainsi la réalisation du défi sportif…

 

Prochainement va être mis en place sur mon blog de coureur solidaire un tableau qui vous permettra de vous préinscrire en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

 

N'hésitez pas à parler de cet évènement autour de vous, à votre famille, vos amis et relations, qu'ils pratiquent ou non la course à pied. Cette 1ère édition des 24 Heures de Grenoble est promise à un grand succès et chacun y trouvera, j'en suis sûr un grand plaisir à y être associé d'une manière ou d'une autre. Si vous avez ou connaissez des enfants répondant aux conditions exposées ci-dessus et susceptibles d'être intéressés, n'hésitez pas à me contacter. Idem si vous êtes en relation avec des partenaires potentiels. Je vous en remercie par avance…

 

 

Retour à l'Accueil

 

Dernière mise à jour le 12/09/2010


10/09/2010
0 Poster un commentaire

CCC 2010 : Le récit de ma course !

Vendredi 27/08/2010, 10h à Courmayeur : Départ de la CCC (Courmayeur - Champex - Chamonix), petite sœur de l'UTMB, avec environ 98 km et 5 600 m de D+ et un temps de course limité à 26 h maxi. Mon temps prévu pour cette course : Entre 22 h et 24h, ce qui constitue mon plat de résistance à titre d'entraînement pour les futures 24 Heures de Grenoble le 9 et 10 Octobre prochain !

Malheureusement, samedi 28/10/2010 à 2h10 du matin, la course est stoppée par l'organisation pour des raisons de sécurité évidentes compte-tenu des conditions météo apocalyptiques !

 

Retrouvez cette expérience unique, l'ambiance de la course, le parcours, ... au travers du récit que j'ai voulu le plus fidèle possible. Cliquer ici...

 

Diaporama de photos prises sur le parcours de la CCC 2010…

 

 

Pour agrandir, double-cliquer sur une des photos, puis cliquer sur "Plein écran (en haut à gauche du nouvel écran affiché)

 

Revue de presse CCC 2010...

 

Retour à l'Accueil

 

Dernière mise à jour le 04/10/2010


07/09/2010
0 Poster un commentaire

CCC 2010 : Course stoppée !

Toutes les courses organisées dans le cadre du NORTH FACE ULTRA-TRAIL DU MONT BLANC ont été très fortement perturbées par des conditions météo extrêmes et exceptionnellement défavorables. La montagne reste la patronne en nous dictant ses lois et nous devons rester humbles devant les éléments naturels. Jugez plutôt :

 

- UTMB arrêtée aux Contamines après 3h de course, suite à une météo extrême au col de la Seigne mettant en danger la vie des coureurs,

- TDS annulé, car empruntant une partie du parcours de l'UTMB,

- CCC stoppée par l'organisation à 2h10 du matin le samedi, après plus de 16h de course, suite à des conditions apocalyptiques, notamment au col de la Tête au Vent et dans la descente finale vers Chamonix.

 

Seule, la PTL, dont le départ a été donné mardi 24/08 à 22h00, a pu se dérouler à peu près normalement...

 

Vous retrouverez sur ce forum ou encore celui-là tous les commentaires postés suite à ces décisions d'arrêter ou d'annuler ces différentes courses.

 

Le récit de ma propre expérience dans cette CCC 2010 prématurément arrêtée est en cours de rédaction. Mais je peux déjà vous dire que j'ai vécu un très grand moment, alors que, interrompu après 17h30 de course à environ 20 km de l'arrivée, j'avais une « patate d'enfer » et que je continuais à remonter dans le classement de cette course que l'on pourrait qualifier de SaintéLyon XXL + Koh-Lanta réunies et pour laquelle j'avais le rythme et les réserves nécessaires pour terminer dans les délais. Mais Dame Nature en a décidé autrement. Ce récit sera en ligne très prochainement...

 

Revue de presse CCC 2010...

 

Retour à l'Accueil

 

 Dernière mise à jour le 10/09/2010


29/08/2010
0 Poster un commentaire

Spécial CCC 2010 !

CCC pour Courmayeur (Italie) – Champex (Suisse) – Chamonix (France).

 

      

Autrement dit : Course à pied en montagne, autour du Mont-Blanc, entre 1100 et 2600 m d'altitude, d'une longueur de 98,5 km pour un dénivelé global de 5600 m positif  et 5800 m négatif, et qu'il faut terminer en 26 heures maximum pour avoir le titre de FINISHER !

 

Cette course est considérée à ce jour comme la petite sœur de l'UTMB (Ultra Trail du Mont Blanc). En effet, elle correspond à la fin du parcours de l'UTMB, course mythique qui, avec ses 166 km et ses 9500 m de dénivelé (positif et négatif), représente le rêve de tout coureur à pied attiré par les longues courses en montagne.

 

Lors de ma participation à la MERRELL SKY RACE de Serre Chevalier le 12 juillet 2009, j'ai eu l'occasion de rencontrer Véronique, triathlète et ultra-traileuse, ayant bouclé la CCC en 25 h et Gilbert en entraînement sur cette course pour la CCC 2009. Il n'en fallait pas plus pour faire grandir en moi l'envie de participer à cette course qui représente une étape incontournable avant d'envisager de me lancer le défi de la conquête du Graal que représente l'UTMB…

 

Mais revenons à la CCC, qui approche à grandes enjambées, avec un départ donné à Courmayeur le vendredi 27 Août à 10h00…

 

Cette course représente la pièce maîtresse de l'entraînement pour mon Défi annuel 2010 au profit des Enfants du Tamil Nadu, à savoir les 24 Heures de Grenoble qui auront lieu le 9 et 10 Octobre prochain au Parc Paul Mistral…

 

Pour pouvoir se pré-inscrire à ce type de course, il fallait déjà montrer « patte blanche » en faisant état de participation à plusieurs courses longue distance et à dénivelé important. Avec la MERRELL SKY RACE, les 100 Km de Millau et la SaintéLyon, toutes ces courses ayant été réalisées en 2009, j'avais plus que le minimum nécessaire… Après ma pré-inscription le 1er jour de l'ouverture des inscriptions en ligne le 23 décembre dernier, j'ai eu la chance d'être tiré au sort pour participer à cette course limitée à 2000 coureurs maximum. Nombre de coureurs n'auront pas eu cette chance et auront, en compensation, une inscription prioritaire l'an prochain.

 

La formalité de l'inscription étant faite, il restait à mettre en place le plan d'entraînement approprié, (endurance, fractionné court et long, sorties longues à fort dénivelé en montagne, participation à plusieurs courses et trails dont le 1er Maratrail du Vercors le 6 juin dernier. Retrouvez ici le détail des ces différentes courses… Ainsi sur les 13 semaines qui viennent de s'écouler, c'est plus de 700 km avec 12 650 m de D+ sur 57 séances d'entraînement !

 

Mais le plus difficile aujourd'hui reste l'estimation du temps global de la course et des temps de passage aux différents sites de ravitaillement. Une première estimation à 22 h de course est faite à partir du temps de la MERRELL SKY RACE 2009. Mais quelque chose me dit (Véronique, triathlète et ultra-traileuse, 25h !) que c'est trop juste et je réajuste la prévision du temps global à 24 h. Du coup, je me sens moins sous pression lors de mes dernières séances d'entraînement. Mon estimation du temps global de course est donc de 22 h à 24 h. Cela me laisse 2 h de marge par rapport à la dernière barrière horaire…

 

Tableau des temps de passage prévisionnels : Cliquer ici...

 

Si vous le souhaitez, vous pourrez suivre en temps réel mon évolution sur cette course en cliquant sur ce lien  et en saisissant dans la zone appropriée, soit mon nom, soit mon N° de dossard => 6001

 

Revue de presse CCC 2010...

 

Retour à l'Accueil

 

 Dernière mise à jour le 12/09/2010


19/08/2010
0 Poster un commentaire


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser