Blog de Jean-Patrick BOLF, coureur solidaire !

Blog de Jean-Patrick BOLF, coureur solidaire !

15/04/2012 : 36ème Marathon de Paris

Dimanche 15/04/2011, 8h45 : 36ème Marathon de Paris

 

Mon 11ème marathon dont mon 9ème à Paris, est emprunt de beaucoup d'émotion, car dédié à mon ami Christophe Lavanant parti trop tôt, le lundi de Pâques 9 Avril 2012, emporté brutalement par une avalanche meurtrière à Valmeinier (73), lui ôtant la vie et l'enlevant à tous ceux qui l'aimaient...  


 

Cliquer sur les photos pour agrandir...


Le froid (10°) est au rendez-vous de ce 36ème Marathon de Paris, avec des rafales de vent assez fréquentes sur le parcours. Frileux, un effet de l'âge sûrement, c'est donc chaudement vêtu que je me présente sur le sas de départ ! Mais ces conditions difficiles n'ont toutefois pas empêché l'élite homme et femme d'améliorer les 2 records de l'épreuve, respectivement en 2h05'10'' et 2h21'37'...


Nouveauté pour ce 36ème Marathon de Paris : Le départ est donné par vagues successives, en fonction des différents sas d'allure. Ainsi, après l'élite, partent les 3h00, puis 3h15, puis 3h30 et ainsi de suite... En ce qui me concerne, mon objectif étant toujours fixé à 4h00, je suis donc positionné au premier rang du sas d'allure 4h00. De fait, je franchis l'arche de départ 25 minutes après le départ officiel. L'idée de ces départs décalés est de fluidifier le volume des coureurs arrivant aux ravitaillements. Avec le recul, cette stratégie s'est avérée payante car les gros embouteillages rencontrés les années précédentes sur les premiers ravitaillements ont maintenant disparus...


Autre innovation pour moi : J'ai voulu essayé la méthode kenyane lue 2 jours avant l'épreuve dans la revue Jogging International d'Avril 2012. Cette méthode consiste à faire les kms 9, 19, 24 et 41 à une allure supérieure, de l'ordre de 85 à 90% de la FCM, soit l'allure adoptée sur une course de 10 km. Du fractionné en quelque sorte qui doit permettre de redynamiser la foulée et apporter ainsi un gain potentiel de 5 minutes sur le temps final... J'ai certainement du trop forcer sur la l'accélération du 9ème km et je me suis ainsi « cassé » les jambes. Les accélérations du 19ème et 24ème km m'ont tout juste permis de maintenir l'avance sur le meneur d'allure 4h00, sans pour autant l'améliorer…

 

Arrive un ravitaillement après le 27ème km. Le temps de remettre de l'eau et du sucre dans ma gourde, le meneur d'allure 4h00 me rattrape, s'arrête à peine au ravitaillement et prend le large… Je repars, mais je n'ai maintenant plus les jambes pour revenir à son niveau. J'ai mal aux jambes, comme je n'ai jamais eu mal sur un marathon.

 

Aussi, à partir de cet instant, mon allure commence à diminuer. Au 35ème km, je suis encore dans le même chrono que l'an dernier, mais déjà avec 6 minutes de retard sur l'objectif 4h00. Afin de ne pas faire une trop piètre performance, style 4h30, c'est tout au mental, en pensant à Christophe, que je continue, en marchant de temps à autre pour soulager la douleur aux jambes. Je passe le 40ème km, 11 minutes après le 1er meneur d'allure 4h00. J'ai vu passé également 2 autres meneurs 4h00 sans pouvoir leur coller « au train ». Le jus n'est plus là, mais l'arrivée n'est pas loin.. La dernière accélération finale au 41ème km n'apportera pas grand chose au résultat final...

 

Je finis mon 9ème marathon de Paris, en limitant la casse avec seulement 12mn56 de plus que mon objectif et un gros mal aux jambes qui perdurera 3 jours encore après le marathon... Je pense sincèrement que Christophe m'a accompagné sur cette 2ème partie du marathon et m'a permis de finir dans de relativement bonnes conditions, sans m'écrouler complètement après le  35ème km...

 

En synthèse : Laisser la méthode kenyane aux kenyans et ne pas innover en compétition ! C'est un principe de base que je connais depuis longtemps et qui ne souffre aucune exception. L'année prochaine, je resterai donc sagement dans l'allure 4h00, sans accélérations, afin de déterminer réellement mon niveau…


 

Temps réalisé : 4h12'56" avec un passage au semi en 1h58'48'' - Le diplôme 2012 !

Classement : Scratch : 19948ème sur 34297 partants et 32980 arrivants – VH3 : 365ème sur 931

Tous les classements ici… 

 

 

Accueil     Accueil Compétitions     Compétitions 2012     Course >

Dernière mise à jour le 23/04/2012



19/04/2012
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser