Blog de Jean-Patrick BOLF, coureur solidaire !

Blog de Jean-Patrick BOLF, coureur solidaire !

05 et 06/10/2013 : Les 24 Heures de Grenoble

4ème édition des 24 Heures de Grenoble, support des Championnats de France de 24 heures

 

Le Défi 2013 !

 

 

Les 24 Heures de Grenoble représente aujourd’hui mon engagement solidaire (voir encadré ci-après) annuel pour l’association Enfants du Tamil Nadu (voir Présentation dans encadré ci-après).

Grâce à la motivation de courir pour une cause noble et emblématique, le coureur solidaire que je suis arrive à se transcender et à améliorer chaque année ma performance kilométrique : 164 Km en 2010, 173 km en 2011 et 184 km en 2012 !

 

Mon Défi 2013 est double :

  • Approcher, voire dépasser, la barre mythique des 200 km !
  • Monter sur le podium V3 !

Il s'agit là d'un véritable challenge !! Non seulement 16 km de plus qu'en 2012; mais surtout 3 coureurs V3 au minimum potentiellement devant moi avec au minimum 208 km au compteur !! Il va falloir s'arracher !!

 

Stratégie de course adoptée cette année pour soutenir ce Défi

Ma stratégie de course pour cette 4ème participation aux 24 Heures de Grenoble basée sur 9 tours du circuit, est légèrement différente de celle de l'an dernier basée sur 8 tours.

 

Séquence d’enchaînement sur 9 tours

Distance

Allure

1 tour 1/3 environ

vs24

1 tour

vs100

Fin du 3ème tour

marche 1 mn + vs24

1 tour 1/3 environ

vs24

1 tour

vs100

Fin du 6ème tour

marche 1 mn + vs24

1 tour 1/3 environ

vs24

1 tour

vs100

Fin du 9ème tour

(fin de la boucle)

vs24 + pause 3 mn

 

 

vs24 = vitesse spécifique 24 Heures

vs100 = vitesse spécifique 100 km

 

Commentaire sur cette stratégie de course :

 

Cette alternance d'allures (vs24 / vs100) est destinée à rompre la monotonie d'une allure toujours identique qui rend les jambes très douloureuses au bout de 4 à 5 heures de course.

La séquence marchée d'1 mn permet de récupérer après un tour légèrement plus rapide (vs100, gain moyen de 30 secondes sur le tour par rapport à vs24).

Pas de séquence marchée sur le 9ème et dernier tour de la séquence d'enchaînement, la pause de 3 mn permettant une bonne récupération.

 

J'ai testé cette nouvelle stratégie de course sur un grand nombre d'entraînement durant ces deux dernières semaines, et ... ça tournait bien !!

 

La Météo pour ces Championnats de France de 24 heures 2013
  • Pluie sur les 3 premières heures de la course, détrempant largement le circuit une grande partie de la journée. Temps couvert, puis larges éclaircies pour la suite de la course
  • Température : 15° à 18° la journée – 11° à 12° dans la nuit

 

 

Les Résultats !

 

 

Les Résultats des Championnats de France de 24 heures 2013
  • Nombre de coureurs au départ : 169, répartis en 100 licenciés FFA et 69 coureurs OPEN. 20 V3M (hommes de 60 à 69 ans, ma catégorie d'âge)  sont au départ
  • Abandons : 41 (23 FFA et 18 OPEN), dont 2 V3M
  • 1er Homme : Lionel Ozanne, 255,872 km, record du circuit, nouveau champion de France
  • 1ère Femme : Christine Tamnga  220,722 km, conserve son titre de championne de France
  •  128ème et dernier classé : 42;194 km

 

Les Résultats de Jean-Patrick BOLF, coureur solidaire
  • Résultat de Jean-Patrick BOLF, coureur solidaire :
    • 151,625 km réalisés (soit 144 tours de 1,051 km et 281 m), ce qui constitue la moins bonne de toutes les éditions effectuées :
    • 34,615 km de moins qu’en 2012, où les 144 tours du circuit avaient été bouclés en seulement 19h23, soit 4h37 de plus qu'en 2012
    • Passage au 100 km en 14h25, soit 2h30 de plus qu'en 2012 (passage en 11h55)
    • Regain d'énergie sur les 2 dernières heures
  • 78ème au scratch - 54ème au classement FFA (Classement championnat de France)
  • 9ème V3M - 6ème au classement FFA (Classement championnat de France)

 

Les raisons potentielles de cette étonnante baisse de performance
  • 1 an de plus ? Dans ce type de course, ce serait plutôt un avantage, eu égard au cumul d'expérience
  • 2 kg de plus sur la balance ? Probablement une légère influence
  • Stress associatif qui mange mon énergie ? Depuis plus d'un an, trop d'activités menées en parallèle dans différentes associations, avec des responsabilités lourdes. Plusieurs entraînements et courses effectués depuis le début de l'été (notamment le Trail des Passerelles de Monteynard et le Marathon des 2 Rives - Québec) ont déjà été réalisés en dessous de mon rythme. Verdict : Sûrement une influence certaine !!
  • Moins grande préparation qu'en 2012 ? La préparation plus poussée pour l'UTMB 2012 m'avait imposé un entraînement plus important (100 km et 23 000 m de D+ effectués en plus sur les 3 mois précédant les 24 Heures de Grenoble 2012). Verdict : Sûrement une légère influence !!
  • Pluie les 3 premières heures de course qui a procuré de l'humidité, détrempé le circuit toute la journée, rendu les chaussures très lourdes ? Probablement une légère influence
  • 3 premières heures de course trop rapides suite à défaillance dès le départ de mon cardio-fréquencemètre qui n'a pas affiché ma fréquence cardiaque, me privant immédiatement de mes repères habituels d'allure spécifique (Vs24 et Vs100) ? Probablement une légère influence
  • Rythme de course "Championnats de France 24 heures" différent de celui des années précédentes avec les équipes Relais qui a influencé inconsciemment l'allure générale de tous les coureurs ? Sûrement une influence certaine !!
  • Séquence d’enchaînement sur 9 tours (voir Stratégie de course adoptée cette année ci-après) inappropriée ? Force a été de constater l'abandon de cette séquence d’enchaînement testée lors des dernières sorties longues d'entraînement et que je n'ai pas pu soutenir plus de 5h30, la fatigue ressentie à partir de la 3ème heure m'imposant des arrêts plus fréquents sur mon stand de ravitaillement. Verdict : Sûrement une légère influence !!
  • Le froid dans la nuit (11° à 12°) avec un tee-shirt mouillé de transpiration ne m'a pas arrangé ? Probablement une légère influence
  • A la réflexion, une semaine après la course : La comparaison des temps de passage tour par tour entre 2012 et 2013. sont sensiblement les mêmes pendant les 3 premières heures de la course. Après, l'allure baisse régulièrement avec quelques "coups de mieux" de temps en temps. Il me parait évident maintenant que la séquence 9 tours m'a desservie. Mais surtout, c'est la surcharge associative et certaines difficultés rencontrées début septembre qui m'ont généré un stress interne important consommant beaucoup d'énergie pour me re-positiver au jour le jour.

 

Le Reste !

 

 

Gestion de la course
  • Soutien important et aide pro-active :
    • des amis et membres de la famille présents en permanence sur mon stand de ravitaillement
    • des amis, des coureurs et du public (notamment un couple pour les 4 dernières heures de la course) sur le circuit
  • Au bout de 18h de course, écoeuré par le produit énergétique sucré, je vomis un peu de liquide qui me pesait sur l'estomac. Ainsi libéré, je retrouve de l'énergie pour quelques fait à bonne allure. Je décide de ne boire que de l'eau plate et du Perrier
  • Regain d'énergie sur la dernière heure de course
  • Durée globale des pauses : 2h22
  • Tenue de course utilisée :
    • Cuissard de compression Skins, manchons de compression pour bas des jambes, tee-shirt Club en début et fin de course, tee-shirts coureur solidaire entre les deux
    • Coupe-vent simple mis pendant la pluie et pendant la nuit
    • Coupe-vent Gore-tex mis un moment lors de la fraîcheur nocturne (11°)

 

Consommations
  • 6,0 litres de liquide énergétique (Overstim’s Hydrixir "Longue durée")
  • 1 litre d’eau claire
  • 4 gels énergétiques (Overstim’s)
  • 2 gâteaux de riz
  • 3 cachet de DAFALGAN 1g (Paracétamol)
  • Sur ravitaillement Organisation :
    • 3 ou 4 verres de coca-cola
    • 1 portion de purée
    • 2 portions de pâtes
    • 3 bols de soupe
    • 1 portion de jambon de régime
    • 1 portion de fromage type Emmental
    • 2 petites tasses de café
    • 3 prises de Paracétamol 1g samedi à 16h15, à 22h21 et à 17h40, pour contrôler mon mal aux jambes

 

Autres informations
  • Poids à jeun : Avant : 66,0 kg – Le lendemain des 24 Heures : 64,0 kg
  • 1 petite ampoule à chacun des 2 doigts de pied touchant le gros orteil. Ceci est sûrement du au fait que je n'ai pas changé chaussettes et chaussures après la pluie, alors que j'avais une autre paire chaussettes et chaussures sur ma table de ravitaillement (volonté de n e pas perdre de temps)
  • Jambes lourdes, pieds sensibles et gonflés par l'humidité pendant la course.
  • Bien dormi la veille (6h) et le lendemain de la course (7h)
  • Pratiquement pas de courbatures le lendemain de la course
  • Sensibilité des pieds revenue à la normale 3 jours après
  • Par contre, suite à petit coup de froid dans la nuit de la course, apparition d'un rhume et d'une légère toux 1 jour après. Ceci est sûrement du au fait que je n'ai pas changé mon tee-shirt mouillé de transpiration alors qu'on m'a bien proposé de le faire (toujours pour ne pas perdre de temps)

 

En synthèse : Une édition plus que difficile, avec une performance décevante !

Cette 4ème participation aux 24 Heures de Grenoble, support des Championnats de France de 24 heures, fut de loin la plus difficile, la moins performante et la plus décevante !

Les 3 heures de pluie en début de course ont pesé fortement sur le circuit détrempé, les chaussures alourdies, les articulations rendues sensibles par l'humidité, .. 41 abandons sur 169 participants, c'est beaucoup !!

 

Enfants du Tamil Nadu_light.jpg

Après avoir fait, au fil des tours du circuit, le deuil successif de mon objectif de 200 km, puis de mon record 2012, c'est en priorité grâce aux Enfants du Tamil Nadu (en image ci-dessus) pour lesquels de tels Défis ont une réelle valeur d'exemple et grâce à toutes les personnes qui m'ont soutenues sur mon stand de ravitaillement ou en venant sur place (je les remercie toutes personnellement), que j'ai pu forger mon mental afin de trouver les forces pour aller jusqu'au bout !!

Place maintenant à la récupération et au recul qui permettra sans aucun doute de rebondir plus fort l'an prochain...

 

Reportages et Photos

Reportage VO2 Mag / Championnat de France de 24 heures

Photos

 

 

 

Mon engagement solidaire

Le 12 juillet 2009, j’effectuais ma 1ère course solidaire la MERREL SKY RACE, course mythique de 68 km en montagne au départ de Serre Chevalier, et 3 500 m de dénivelé positif, au profit de l’association  Enfants du Tamil Nadu (voir présentation ci-après).

 

Les 24 Heures de Grenoble représente aujourd’hui mon engagement solidaire annuel pour l’association Enfants du Tamil Nadu. Grâce à la motivation de courir pour une cause noble et emblématique, le coureur solidaire que je suis arrive à se transcender et à améliorer chaque année ma performance kilométrique : 164 Km en 2010, 173 km en 2011 et 184 km en 2012 !

 

Mon Défi 2013 est double :

  • Approcher, voire dépasser, la barre mythique des 200 km !
  • Monter sur le podium V3 !

Il s'agit là d'un véritable challenge !! Non seulement 16 km de plus qu'en 2012; mais surtout 3 coureurs V3 au minimum potentiellement devant moi avec au minimum 208 km au compteur !! Il va falloir s'arracher !!

 

Vous pouvez m’aider à me transcender en me soutenant de différentes manières :

  • En venant me soutenir sur place à l'anneau de vitesse du Parc Paul Mistral, à partir de 10h samedi 5 octobre, jusqu'à 10h dimanche 6 octobre, autour du circuit ou sur mon stand de ravitaillement. Je trouverai alors dans votre présence et vos encouragements un regain d'énergie qui me permettra de me dépasser encore un peu plus !
  • En achetant un ou plusieurs des tours de circuit que je vais réaliser. 5 € le tour, ce n'est pas très cher, mais cela peut rapporter gros, les petits ruisseaux faisant les grandes rivières ! C’est le principe même du coureur solidaire qui collecte de l’argent dans la réalisation de sa performance, ceci au profit de l’association bénéficiaire Enfants du Tamil Nadu. Pour télécharger le bulletin de souscription, cliquer ici... Vous pouvez également vous rendre directement sur le site des Enfants du Tamil Nadu pour effectuer votre don... A noter que votre don qui vous permettra d’obtenir une déduction fiscale à hauteur de 66% du montant de votre don.
  • En achetant, sur le stand des Enfants du Tamil Nadu, des oranges, symboles des rayons du soleil qui gorgent ces fruits de vitamines. Chaque orange vendue 1€ sera une pensée amicale, un sourire envoyé aux enfants indiens.

 

Présentation de l'association Enfants du Tamil Nadu

L'association Enfants du Tamil Nadu a été créée en juillet 2006 pour pallier une situation dramatique et combler un "vide" humanitaire, suite à la catastrophe du Tsunami. En Inde du Sud, face au Sri Lanka, le Tamil Nadu est un état essentiellement agricole, sinistré par la sècheresse. Les conditions de vie sont si rudes que les ruraux doivent se déplacer sur les côtes pour chercher du travail. En décembre 2004, un grand nombre de paysans de la région de Madurai sont partis, confiant leurs enfants à d'autres familles tout aussi démunies. Ils ont trouvé la mort dans le Tsunami. L'aide humanitaire suite à la catastrophe, est intervenue en urgence sur les côtes, sans soupçonner qu'un grand nombre d'enfants à l'intérieur des terres se retrouvaient brutalement orphelins. L'association Enfants du Tamil Nadu a ouvert un orphelinat à Madurai, dans lequel sont recueillis 31 enfants dont les âges s'échelonnent de 6 à 14 ans. Depuis sa création, la vocation de l'association est de "Créer de la solidarité entre les enfants à travers le monde".

Je suis devenu adhérent de cette association Enfants du Tamil Nadu depuis mai 2007, car il me paraissait essentiel d'apporter son aide à toute initiative ou projet destinés à améliorer la vie quotidienne d'enfants défavorisés. Depuis cette date d'adhésion, j'ai appris à connaître le fonctionnement et les objectifs précis d'Enfants du Tamil Nadu . Ainsi,  je peux me porter garant de la bonne utilisation des fonds qui sont confiés à cette association.

 

 

 

Accueil     Accueil Compétitions     Compétitions 2013     Course <      Course >

Dernière mise à jour le 11/12/2013 à 10:37



28/09/2013
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser