Blog de Jean-Patrick BOLF, coureur solidaire !

Blog de Jean-Patrick BOLF, coureur solidaire !

01/07/2012 : 9ème Tour des Glaciers de la Vanoise

4) Dimanche 01/07/2012, 5h00 : 9ème Tour des Glaciers de la Vanoise (73) 


Initialement prévu pour 73 km et 3 800 m de D+,  le parcours de ce 9ème TGV a été raccourci à 61km 3345m de D+. En effet, le passage inital par le refuge de l'Orgère et le col de Chavière plein nord, encore trop enneigé et donc non pratiquable, a été remplacé par le passage au col d'Aussois, plus court, mais techniquement plus difficile.  Cette 2ème course est toujours effectuée à titre de préparation pour mon 1er Défi annuel, l'UTMB au profit de l'association de sauvegarde et d'animation de l'église carolingienne Notre Dame des Vignes.

 

La météo a été plus favorable que celle annoncée lors du briefing de la veille. Ainsi, quasiment pas de pluie, pourtant attendue à partir de 12h, du soleil le matin, passages nuageux et éclaircies l'après-midi. Une température de l'ordre de 12 à 13°, bref, des conditions de course tout à fait convenables. Seul, un vent à « décorner les bœufs » attendait les coureurs au passage de chaque col, et particulièrement sur le col d'Aussois, que ce soit dans la partie finale de l'ascension que dans une grande partie de la descente.

 

Le parcours emprunté par ce 9ème TGV est vraiment de toute beauté, nous faisant découvrir une grande partie du Parc National de la Vanoise, en étant toujours situé au dessus de 2000m d'altitude, avec des paysages à « couper le souffle », notamment sur toute la partie en balcon surplombant la vallée de la Maurienne. Les quelques photos prises sur le parcours visibles dans le diaporama ci-après sont là pour en témoigner… Ce n'est pas pour rien que ce trail est considéré comme le plus beau trail de France ! A signaler également beaucoup de passages sur des névés sécurisés, ainsi que dans le lit de nombreux ruisseaux. Tous les participants se souviendront certainement d'un des derniers névés, très long, très pentu, donc très glissant et que la plupart ont fait, comme moi, sur les fesses, façon « tobbogan des neiges » !!

 

Les Rencontres sur le TGV : Comme chaque grande course que j'ai pu réaliser, ce TGV est l'occasion de rencontres et d'échanges avec d'autres coureurs. Juste avant le départ, je retrouve mon ami Jean-Luc P. avec qui j'ai partagé mon 1er 24 Heures de Grenoble, puis Hugues V, un ancien collègue de travail qui est chez Atos Origin et que je croise régulièrement sur des trails régionaux. D'un meilleur niveau que le mien, je ne les reverrai pas… Sur le parcours, je fais la connaissance de Stéphane qui fait partie d'un groupe de lyonnais, du même niveau à peu près que le mien et sur lequel je me suis « accroché » à partir du col de la Vanoise. Au refuge de l'Arpont. Je repars tout seul, mais je retrouve Stéphane sur les balcons dominant la Maurienne et nous faisons ensemble des petits relais pour relancer. Nous passons arrivons ensemble et dans les délais à la dernière barrière horaire du Refuge de Plan Sec...  En route pour l'ascension du Col d'Aussois, je croise un groupe de coureurs bretons qui ont fait un sacré bout de chemin pour participer à cette course ! Motivés les bretons ! Avec Stéphane, nous rencontrons maintenant Philippe, qui participe à son 9ème TGV ! Chapeau bas ! Ayant légèrement décroché dans la montée du col d'Aussois, je retrouve Stéphane, au dernier ravitallement, tout en bas du Col d'Aussois, à 10 km de l'arrivée. Nous repartons ensemble, toujours avec des petits relais. Mais Stéphane n'ayant plus de jus, je le distancerai dans la descente finale vers Pralognan.

 

Ah, j'oubliais ! Dans la descente du col d'Aussois, que vois-je ? Deux coureurs en contemplation devant une splendide marmotte ! Séquence émotion, tellement il est rare d'assister à un tel spectacle ! Un peu plus loin, c'est le sifflement d'autres marmottes que j'entendrais mais je ne verrais pas…


En synthèse de cette 2ème course préparatoire à l'UTMB

 

Avec un départ plutôt rapide, 1ère barrière horaire oblige (2h pour avaler près de 1100 mètres de D+, ma fréquence cardiaque a été un peu trop élevée, et ceci pendant les 4 premières heures de la course, provoquant, par voie de conséquence, un ralentissement de mon allure sur la suite du parcours. Néanmoins, toutes les toutes les barrières horaires ont été passé dans les délais, même si la 1ère barrière est passée de justesse, avec seulement 11 minutes de marge…


Relevé des temps de passage 

 

Concernant les autres participants, sur les 593 inscrits à ce 9ème TGV (mais combien ont été réellement au départ, je ne le sais pas), entre les abandons et les coureurs victimes des différentes barrières horaires, seulement 469 participants franchiront la ligne d'arrivée.


Tout au long de ce parcours, 5 chutes, sans gravité,  4 sur des glissades, 1 sur une butée de caillou. J'ai systématiquement relancé dans toutes les parties plates et les descentes. Ainsi, j'ai pu doublé quelques coureurs dans les montées et beaucoup plus dans les descentes, notamment dans la descente très technique du Col d'Aussois et lors de la descente finale ramenant à Pralognan, où plusieurs groupes de participants terminaient alors la course en marchant…

Je n'ai pas eu de crampes sur le parcours, même après les chutes, signe d'une bonne hydratation régulière ! De même, pas de mal aux pieds, notamment au pied droit pour lequel j'avais une sensibilité en début de semaine et qui a fini par s'estomper. Juste une sensibilité autour de chaque cheville, du fait des multiples « tordages » de pieds, rattrapés à chaque fois par les chaussures qui me tiennent bien les chevilles. A l'arrivée, je me sens en meilleur état qu'après le Maratrail de Lans en Vercors, il y a 4 semaines tout juste (pas de crampes pour conduire la voiture !). Pas trop de difficultés non plus à marcher ni à monter les escaliers, pas de gros coup de fatigue. Le rythme modéré de la course après les 4 premières heures un peu « speedées » y est certainement pour quelque chose…

 

Au final, je suis très satisfait de cette 1ère participation à ce trail de toute beauté que j'ai pu terminer sans de grosses difficultés, dans l'objectif de temps que je souhaitais réaliser et sans être tout au fond du classement (45 coureurs derrière moi et un grand nombre d'abandons et de hors délai). Objectif atteint une nouvelle fois pour ma préparation UTMB !

 


Temps réalisé : 12h26'15" - Classé 424ème sur 469 arrivants et 593 inscrits – Beaucoup d'abandons et hors délai - 8ème VH3 (60 à 69 ans) sur 9 !


Tous les résultats ici... 


Diaporama de photos prises sur le parcours...


Accueil     Accueil Compétitions     Compétitions 2012    Course <  Course > 

Dernière mise à jour le 08/08/2012




06/07/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser